Affaire Besakay-Ambatondrazaka : Six individus dont une « mpimasy » et un « zazamena » arrêtés

Poursuivant la recherche des auteurs du meurtre d’un gendarme suite à un rébellion contre l’autorité de l’Etat, la semaine dernière dans la commune de Besakay, les Forces de l’ordre viennent d’arrêter six suspects dans cette affaire. Quatre ont été arrêtés et abattus le 26 janvier dernier à deux kilomètres au Sud-Ouest du village d’Amparibola, fokontany de Mandanivatsy. Ils étaient tous des Zazamena, des membres d’une organisation de sécurité villageoise opérant dans la localité. Deux autres suspects ont été interpellés par les éléments opérationnels commandés par le commandant de la compagnie de la gendarmerie d’Ambatondrazaka, hier. Selon les informations, l’un de ces individus est un Zazamena. Nommé Baka et âgé de 32 ans, il habite à Tsaramasoandro, fokontany Marotsiazo, commune Andaingo, district de Moramanga. S’agisssant de la femme de 47 ans, celle-ci est une sorcière ou « mpimasy » demeurant au Fokontany de Marotsiazo, commune rurale Andaingo, district de Moramanga. Des outils et accessoires de sorcellerie ont été découverts dans sa demeure. Durant son interrogatoire, le nommé Baka a reconnu que l’association Zazamena est une véritable armée bien structurée et formée. Il a alors indiqué le lieu de refuge de ses compagnons de guerre à Ambatolampy, fokontany Mandanivatsy, commune Tanambao Besakay. Il a également dénoncé leurs formateurs dont les nommés José et Tombo. Appelés par leurs disciples Chef José et Chef Tombo, ces deux individus sont des formateurs civils des Zazamena dans la commune rurale d’Antanetibe –Anativolo, district d’Anjozorobe. Baka affirme être prêt à conduire les gendarmes jusqu’à les arrêter.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.