Vol à la tire : Un malfaiteur sauvé de la vindicte populaire

Dimanche dernier, une vendeuse a été victime d’un vol à la tire, perpétré par deux individus non identifiés au moment des faits, dans le fokontany de Manjarisoa, dans la ville de Mahajanga. Après leur acte, les voleurs ont pris la fuite en se dirigeant vers le fokontany Fifio. Interpellé par la victime, l’un des voleurs a été appréhendé par les membres du fokonolona non loin du lieu du vol. Une incitation au lynchage a été lancée par la suite au sein d’une foule agitée. Face à ce fait, dix gendarmes ont été dépêchés in situ pour exfiltrer la personne mise en cause. Le malfrat est sorti sain et sauf de la menace de vindicte populaire grâce aux actions des éléments de la gendarmerie et est actuellement en garde à vue à la brigade territoriale de Mahajanga, en attendant son déferrement.

A rappeler qu’en 2018 et 2019, les cas de vindicte populaire ont été nombreux, allant du caillassage jusqu’à l’immolation du voleur. La foule en colère fait parfois subir aux malfaiteurs pris en flagrant délit de terribles tortures. « La cause principale de la vindicte populaire est la perte de confiance de la population envers les autorités responsables de la sécurité et de la justice. Selon eux, un malfaiteur pris en flagrant délit et remis à la justice est toujours libéré sans sanction adéquate, revient toujours et il se peut qu’il ait corruption », selon une enquête faite par la société civile. Dans le contexte actuel, ce phénomène pourrait se reproduire en particulier sur les réseaux sociaux.

Yv Sam

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire