Ankadilalana : Le domicile d’un particulier attaqué par deux bandits armés

Ce serait un défi lancé contre les forces de l’ordre. Hier au petit matin, le domicile d’un particulier situé près du camp de la circonscription interrégionale de la gendarmerie nationale d’Antananarivo (CIRGN Antananarivo) a été la cible d’une attaque à main armée. Ce camp abrite une unité spécialement destinée à intervenir en cas d’urgence. Malgré tout, cela n’a pas pu empêcher les malfaiteurs de sévir. Ayant agi en toute quiétude, ils ont dérobé plusieurs objets de valeurs, dont un téléphone portable, un ordinateur et une somme de 80 000 ariary en liquide. L’acte a été commis vers 2 heures 30 du matin, à ce moment un appel téléphonique signalant ce fait est parvenu à la gendarmerie d’Ankadilalana. Sitôt avisés, des éléments de patrouille se sont dépêchés sur les lieux pour intervenir. C’est à cette occasion que la victime a pu raconter ce qui s’est passé. Les malfaiteurs se seraient introduits dans sa maison en escaladant le mur alors qu’elle dormait. Une échelle en bois a été retrouvée sur place. Un écho de bruit l’aurait réveillé et l’a amené à allumer la lumière. C’est à ce moment qu’elle a remarqué un homme portant un sabre en train de s’enfuir. Selon les témoignages de la victime et les circonstances de cet acte, ils étaient deux à avoir perpétré cette attaque. Après le constat de routine, les forces de l’ordre sont parties à la poursuite des malfaiteurs tout en appelant la brigade de gendarmerie de Tana-ville. Ils ont également fait recours à un chien pisteur de la brigade canine d’Ivato. Malheureusement, cette recherche qui a pourtant été entreprise jusqu’à la levée du jour a été vaine. La brigade de Tana-ville se charge de l’enquête.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire