ENIAP Antsirabe : Présentation sous le drapeau de 1 028 élèves policiers

L’Ecole nationale des inspecteurs et agents de police (ENIAP) à Antsirabe était en effervescence samedi à l’occasion de la cérémonie de présentation sous le drapeau des 1 028 élèves (Agents et inspecteurs de police confondus) qui viennent d’effectuer leur formation commune de base et vont intégrer définitivement cette école. Baptisée promotion Iratra (Intelligence, Rigueur, Abnégation, Transparence, Réussite, Assiduité), ce contingent a réussi avec succès les 45 jours de formation dont le but est de lui inculquer les critères exigées par l’école à savoir la valeur, la discipline et l’habilité. Au départ, ils étaient 1 100 à être admis à cette école mais 84 n’ont pas pu être présentés sous le drapeau faute d’avoir rempli les conditions nécessaires. « En effet, ils devront passer une séance de repêchage », souligne le Commissaire divisionnaire de police, Damy Talilo, directeur de l’ENIAP. Ce qui a caractérisé cette promotion, c’est l’existence d’intellectuels dans ses rangs. 11 élèves agents de police ont le diplôme de Master 2 et un élève inspecteur est titulaire d’un Bacc+7. Ce qui signifie que le métier de policier est fortement convoité par les jeunes. Ce sera un atout qui valorise ce corps des forces de l’ordre. Honorant de sa présence la cérémonie d’hier, le gouverneur de la région Vakinankaratra VyVato Rakotovao n’a pas manqué de féliciter le directeur de l’ENIAP ainsi que la grande famille de la police nationale pour cet événement. C’est déjà un grand pas en avant pour concrétiser le Velirano numéro 1 du président de la République, Andry Rajoelina, à savoir la réinstauration de la sécurité et de la paix dans les plus brefs délais. La sécurité qui marque la souveraineté nationale et constitue la base du développement. Il a également fait le point sur la solidarité entre toutes les entités composant les forces de l’ordre à Madagascar à savoir, l’armée malgache, la gendarmerie, et la police nationale. Toutes ces entités ont eu des représentants à cette cérémonie.

Une minute de silence. En ouvrant la cérémonie militaire d’hier sur la place d’armes de l’ENIAP, le directeur de l’école a invité l’assistance à observer une minute de silence en la mémoire des trois élèves de cette promotion qui sont décédés durant cette première phase de formation. D’après lui, ces malheureux ont succombé suite à des maladies qu’ils avaient déjà avant leur entrée à cette école, a précisé le directeur. C’est la raison pour laquelle, il veut sensibiliser les parents et les jeunes qui souhaitent participer au concours d’entrée aux écoles de Police (ENSP Ivato, ENIAP Antsirabe) à ne jamais cacher leur maladie pour ne pas tomber dans ce genre de cas. Il est à noter que le Contrôleur général de police Herilanto Rakotondravelo, Secrétaire général du ministère de la Sécurité publique, a représenté ce département ministériel à cette cérémonie.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.