Naufrage à Toamasina : Pollution marine à craindre à cause du naufrage du navire “Hassim”

Lundi, le navire “Hassim” s’est échoué sur une plage près du port de Toamasina. Selon les informations émanant de l’agence portuaire maritime et fluviale (APMF) de la localité, l’accident s’est produit quand le navire de transport de marchandises, qui était en stationnement depuis le mois de décembre 2019, a été mis en rade pour libérer de la place au Mole A Est du port. La météo et la très grande agitation de la mer ont provoqué la rupture de l’ancre et le bateau s’est échoué sur la plage, devant le Lycée Rabemananjara Toamasina. Ce navire représente un danger pour la localité, notamment pour l’environnement. Ses bouches de sortie de carburant et de lubrifiants ont été obturées, ce qui risque de polluer la mer. L’opération pour le remettre à flot, avec l’aide de remorqueurs sur place, tarde à se réaliser. D’après les informations, les deux opérations effectuées le jour de l’accident n’ont pas été couronnées de succès. Les responsables du secteur maritime vont, une nouvelle fois, tenter de réitérer l’opération. Selon les explications du directeur de l’APMF, cette nouvelle tentative est prévue être réalisée à marée haute. Cependant, la réussite de l’opération est conditionnée par l’état de la mer et la météo. Quoiqu’il en soit, l’APMF, la société du port à gestion autonome de Toamasina (SPAT), et l’armateur de ce navire travaillent jours et nuits pour limiter les dégâts. Les autres partenaires sont informés régulièrement de l’évolution de la situation et restent en état d’alerte permanent. “Ils se tiennent prêts en cas de besoin”, rassure la direction générale de l’APMF.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.