Grève à l’Université de Tuléar : Le jeune décédé n’est pas un étudiant, selon les autorités

L’Organisme Mixte de Conception (OMC), représenté par le Préfet, soutient que le jeune décédé par balle hier n’était pas un étudiant de Maninday. Il appelle donc les universitaires à se calmer. De même, le patron de la Circonscription de la Gendarmerie confirme que le mort n’est pas un originaire de Tuléar. « Pour que les Forces de l’Ordre (FO) puissent mener leur investigation, la franchise universitaire a été levée », dixit le Président de l’Université de Tuléar.

De leur côté, les étudiants, retranchés au Campus de Maninday, crient haut et fort que ce malheureux était leur camarade. D’ailleurs, un compagnon de lutte aux côtés de la victime a gardé une douille pour montrer que les forces de l’ordre ont tiré à balles réelles, quand ils ont été attaqués hier, mercredi 16 Juin près de la barrière du Campus. Une enquête est donc nécessaire pour connaître la vérité . Un Professeur de l’Université a reconnu tout de suite qu’il s’agissait bel et bien d’un étudiant de l’Université de Maninday, en provenance d’une autre province, après identification de la dépouille. « Comme il s’agit d’un sortant de 5è année en gestion/économie, il se peut qu’il ne soit pas inscrit cette année », raisonne le même professeur. Cette dernière version est possible car plusieurs meneurs de grève sont des sortants qui attendent la validation de leur Master, une validation qui tarde à venir. Pendant ce temps, le cadavre gisait toujours à la morgue, ce jeudi 17 Juin, ce qui démontre que le jeune sans vie, vient d’une autre Région, loin de sa famille. Les étudiants veulent bien le récupérer, mais ils sont séquestrés au Campus et ne peuvent aller à la morgue de l’Hôpital pour s’occuper de lui,  et lui rendre un dernier hommage.

Charles RAZA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire