Vaccin Covishield : « Cas périlleux » pour les touristes étrangers.

Monika Coutiger est venue à Madagascar pour trois mois de vacances. Depuis janvier 2021, elle est toujours sur place à cause de la Covid-19. En effet, elle est restée bloquée à Antsiranana à cause des mesures sanitaires, notamment depuis l’annulation des vols extérieurs. Croyant bien faire, elle s’est faite vaccinée pour pouvoir repartir en France. Le vaccin qu’elle a reçu était donc le Covishield, le seul vaccin disponible à l’époque, avant que l’ambassade de France ne décide d’envoyer des doses pour les ressortissants français bloqués à Madagascar. Ne pouvant recevoir une autre dose validée par l’Europe, madame Coutiger se retrouve sans solution pour pouvoir prendre l’avion et rentrer chez elle. « Est-ce que le test PCR me permettrait de monter à bord ? » Telle est sa question aujourd’hui, car elle souhaite faire partie des futurs partants pour les prochains vols. Le cas de Monika Coutiger n’est qu’un aperçu de ce qui se passe dans la Grande-Île.

Bon nombre de ressortissants étrangers ont couru au premier vaccin, en espérant rentrer dans leurs pays d’origine. Après avoir pris une dose de Covishield, ils apprennent que celle-ci ne leur permettra pas de rentrer chez eux.

Bien entendu, la crise économique engendrée par la crise sanitaire oblige les petits patrons de l’hôtellerie à licencier du personnel. La plupart ont, néanmoins, gardé leur cuisinier. Le chanceux est désormais le gérant de la petite et moyenne entreprise déjà au bord de la faillite. A part sa spécialité, il endosse une autre responsabilité.

Par ailleurs, les hôtels se transforment en établissements hospitaliers. Les propriétaires de ces édifices, touchés par la crise, proposent tacitement à leurs clients de rester. Ces vacanciers, qui ont épuisé leur épargne, agissent désormais en attendant les « jours meilleurs » pour survivre, car il est impératif de chercher de l’argent. Un cas périlleux qui trouble leur santé économique. En fait, ces touristes deviennent en quelque sorte des « Robinson Crusoé » dans une île Rouge, où la vie devient de plus en plus dure. Pour s’adapter à la situation, certains touristes grossissent le rang des activités informels et les ventes à micro-détails. Ce petit commerce se développe dans la partie septentrionale de Madagascar. Pour survivre, les « vazaha » sont devenus des “zanatany”.

Iss Heridiny

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

5 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Il reste au demeurant anormal que des ressortissants ou residents vaccinés et dotés de surcroit d’un test PCR ne peuvent pas rentrer au pays en raison de l’absence d’autorisation pour les compagnies aériennes de pouvoir entrer à Madagascar. Où est le risque ?

  2. Ou avez-vous vu qu’un e Français se a réellement besoin d’un test PCR !?, la France acceptera l’entrée 🤔.
    C’est à Madagascar que ce voyageur sera refoulé si pas de test PCR 😥
    Pour cette personne c’est seulement les Vola qui lui permettront de prendre l’avion et une question… Pourquoi partir à l’étranger Madagascar en particulier avec cette cochonnerie !??.
    S’informer avant est la meilleure façon de faire 👀👀🤔
    ..

  3. Monsieur Iss Heridiny, si vous ne savez pas, voici les vraies informations:
    .
    Tous les Français peuvent rentrer en France sans aucune interdiction (sauf que le pays le garde en otage pour qu’ils puissent dépenser pour l’économie touristique, …)
    .
    A l’arrivée en France, il doit présenter:
    un test PCR ou un Pass sanitaire (certificat de vaccination avec la liste reconnue),
    suivant le pays d’origine, le passager doit rester en confinement strict chez lui, la police passe à l’imprévu à son domicile pour contrôler,
    .
    J’ai des familles qui habitent en France et à son retour de xxx le 05 juin, ils ont put entrer tranquillement en France avec un certificat PCR.
    Autre, j’ai des amis qui viennent de France ce 22 juillet et qui vont rester seulement 30 jours à Madagasikara.
    .
    Sachez que les avions sont toujours remplis comme à l’Aller qu’au Retour.

  4. Si cette personne est vaccinée et qu’elle ai un passeport de l’EU ou de certains pays partenaires 🤔, elle devrait ne pas avoir de problème pour embarquer !.
    Peut être un problème de VOLA !! 🤔, madame attend une aide financière de l’ambassade de son pays !? 🙄, malheureusement pour elle l’achat du billet et le reste seront toujours à sa charge 😥 et c’est heureux.

  5. pour les dispositions concernant les conditions d’entree dans les differents pays: se referer a titre d’info a cette base (utilisee par les compagnies aeriennes):
    https://www.traveldoc.aero/

Poster un commentaire