Atsimo Andrefana. Eisa, Genre et Élection : « Femmes levez-vous, c’est le moment de servir votre région ».

C’étaient les mots clés du discours de la Directrice régionale de la Population et de la promotion de la femme à Atsimo Andrefana, Eugénie Rakotoharo. Les 78 élus (conseillers et maires des 14 communes) présents au lancement de l’atelier tenu par Eisa (Institut Electoral pour une Démocratie Durable en Afrique) à Tuléar du 20 au 23 juillet ont certainement compris ces mots incitatifs pour la promotion féminine. Ces quatre jours serviront à élaborer un plan d’actions pour faire bouger la gent féminine qui semble un peu engourdie dans l’Atsimo Andrefana. Pourquoi ? Selon le sénateur Marcel Eongobelo, Atsimo Andrefana est la région où il y a le plus de femmes avec des enfants aux « pères inconnus », donc il faut les aider au maximum pour sortir de cette situation. Le ministère de la Population et celui de l’Intérieur ont pour mission de les inciter à adhérer au processus de prise de décision au niveau de leurs localités respectives, dans le cadre du « Projet Talily Raike » initié par Eisa, et l’encadrement de la Plateforme Régionale de la Société Civile (PFROSCAA) qui va durer 18 mois. Le « Projet Talily Raike » est supporté par le Fonds des Nations Unies pour la Consolidation de la Paix (United Nations Peace Building Fund-PBF).

Charles RAZA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire