Ankazobe : 3 millions d’ariary et des marchandises dérobés dans l’attaque d’une épicerie

Cette attaque confirme que l’insécurité risque de prendre de l’ampleur dans les périphéries de la capitale. Cette situation prévaut à partir du moment où les forces de l’ordre concentreraient davantage leurs efforts dans la sécurisation des zones urbaines. En effet, les malfaiteurs préfèrent agir en milieux ruraux si l’on s’en tient compte ce qui s’est passé dans la commune Atolojanahary, dans le district Ankazobe, le week-end dernier. La nuit du 11 au 12 septembre 2021, une épicerie tenue par une femme a été attaquée par quatre bandits armés des bâtons et des haches dans le fokontany d’Imerimanjaka, commune suscitée. Selon l’information émanant de nos sources, trois des malfaiteurs se sont introduits de force dans le domicile de la propriétaire qui se trouve à l’étage de la boutique après avoir fracturé la porte d’entrée. Le quatrième est resté dehors. Une fois à l’intérieur, ils ont forcé toutes les personnes qu’ils ont croisées à leur livrer de l’argent. Puis, ils ont ordonné la propriétaire à ouvrir la boutique. Cette dernière qui n’a plus rien à faire que d’exécuter leur exigence. Ils ont alors ramassé tous ceux qu’ils voulaient avant de prendre la fuite. Résultats : 3 millions d’ariary, des bijoux, des téléphones portables, et quelques marchandises dont des PPN, des  cartes de crédits téléphoniques ont été volés. Alertés de ce fait tardivement, soit vers 3 heures du matin, des éléments du poste avancé de la gendarmerie d’Atolojanahary se sont immédiatement rendus sur les lieux pour enclencher la poursuite avec des membres du fokonolona. Cette opération a permis d’appréhender deux suspects. Agés respectivement des 2’ et des 27 ans, ces individus sont tous des résidents de la commune de Mahavelona, district Ankazobe.
T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire