Tanjombato : Echange de tirs mortels

En plein milieu de l’après-midi, des coups de feu ont retenti hier à Tanjombato. Des bandits armés, pris en filature depuis un certain temps par la police, y ont organisé une réunion de mise au point pour un cambriolage. Au nombre de cinq et armés d’au moins cinq pistolets automatiques, ils sont sur le point de finaliser leur plan lorsque la police est intervenue. Un échange de tirs entre les deux protagonistes est survenu. Le tout Tanjombato a été terrifié par cette opération inattendue. Après un accrochage sans relâche, trois des bandits ont été abattus par les éléments de la police qui ont barricadé le quartier avant de se mettre à l’assaut. Selon la police, le lieu de rencontre des bandits  leur sert également de fabrique d’armes. Une usine bien équipée qui est capable de produire des pistolets artisanaux. La même source indique que les membres de ce réseau de malfrats ont récemment tué par balle un jeune homme pour le délester de quatre millions d’ariary, à Anosibe la semaine dernière. Le chassé-croisé entre la police et les bandits continue de plus belle dans la Capitale où l’insécurité est montée d’un cran ces derniers temps.

D.R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Bonjour PN,
    Bravo , dans un premier temps vous nous avez débarrasser de ces vermines qui nous pourrissent la vie.
    Dans un deuxième temps , il faut continuer , il faut les mettre la pression, pour qu’ils n’ai pas le temps de nous cambrioler…on ne serai que très reconnaissant envers vous.
    pour les défenseurs des droits de l’homme, nous sommes aussi des hommes à part entière….ainsi nous avons aussi nos droits… de vivre, de ne pas être violenté , ni ‘être tué , ou volé et blessé volontairement
    ralambolahibeditra saofera

Poster un commentaire