MIDIRAMA : Le coup de tonnerre du « Brexit »



Jacaranda

Cette semaine, c’est un véritable coup de tonnerre ayant  ébranlé la forteresse européenne qui a éclipsé tous les événements s’étant produits dans le monde. Bien que  cette éventualité fût prévisible, le  « Brexit » choisi par une majorité de Britanniques a suscité l’effarement de tous les Européens convaincus. Le premier ministre David Cameron qui s’était totalement investi pendant la campagne dans la défense du maintien du Royaume Uni dans l’Union européenne a donc tiré toutes les conséquences de ce vote et en démocrate convaincu, il a donc présenté sa démission. A voir de très près la signification de ce résultat, on constate que l’opposition a été très nette entre les anciennes et les nouvelles générations. Les jeunes qui ont voté massivement pour le « oui » ont manifesté leur colère et leur déception devant la « frilosité » des vieux pour qui l’appartenance du pays à l’Union européenne est la source de beaucoup de maux endurés par les Britanniques. La passion qui a présidé aux débats pendant la campagne a été vive et a même mené à des dérapages. La réaction la plus extrême a été ce meurtre de la députée Jo Cox, porte-fanion du maintien de la Grande Bretagne dans  l’Europe. On aurait  pu croire à un basculement de l’opinion après ce crime odieux, mais l’émotion suscitée n’a pas permis de renverser une tendance déjà bien marquée du non depuis le début de la campagne électorale.

Le « Brexit » et après ? Les conséquences de cette sortie du Royaume Uni de l’Union européenne sont d’abord dommageables pour les Britanniques eux-mêmes avant de l’être pour les autres Européens. Elles sont autant économiques que diplomatiques. Les spécialistes parlent déjà d’une forte dépréciation de la livre sterling et d’une série de délocalisations de nombreuses entreprises présentes sur le sol britannique. Les visas seront rétablis pour ceux qui voudront entrer dans les pays de l’Union européenne. Néanmoins, le « Brexit » ne va pas être effectif dans l’immédiat et les modalités de son application vont prendre un certain temps.

L’Euro 2016  vient juste après ce séisme diplomatique qui a ébranlé l’Europe. Les matches du premier tour de ce championnat d’Europe ont tenu en haleine tous les passionnés du ballon rond. Les incidents qui ont marqué les premiers jours ne se sont plus renouvelés, les forces de l’ordre ayant réussi à isoler les fauteurs de trouble potentiels. Les huitièmes finales qui vont avoir lieu ce week-end seront passionnantes, l’incertitude du résultat étant total.

Un  26 juin sous haute surveillance. Une fois n’est pas coutume, c’est par l’actualité nationale que nous allons terminer ce tour d’horizon de la semaine. Les Malgaches vont célébrer le 56e anniversaire de leur indépendance dans une ambiance sécuritaire élevée. Les contrôles vont être très stricts un peu partout dans la capitale et plus particulièrement près du stade de Mahamasina. Le régime veut se prémunir contre les risques de trouble qui ont été persistants ces derniers temps. Néanmoins, la majorité de la population  n’aspire qu’à passer un 26 juin dans le calme et la sérénité.

Pour la plupart des Malgaches, le « Brexit » est un événement  bien lointain qui n’influencera pas leur avenir. Et pourtant, il va changer le destin des habitants d’une Union européenne qui, quoique l’on dise, modifiera la géopolitique mondiale. Le « Brexit » est la première manifestation d’une crise qui peut affecter profondément cette union de 27 pays européens.

Patrice RABE

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.