Une situation de plus en plus imprévisible



Jacaranda

C’est par la décision de la HCC concernant la loi portant sur la communication médiatisée que se termine cette semaine pourtant riche en rebondissements. Sans pour autant entrer dans les détails, le verdict est sans appel : les juges constitutionnels affirment que la loi votée est conforme à la constitution et que la décision sera notifiée au président de la République, au président de l’Assemblée, au président du Sénat et au chef du Gouvernement. Le monde de la presse qui avait espéré que cette auguste institution émettrait des réserves en a été pour ses frais. Avant d’avoir pris connaissance de cette décision, le public avait déjà été surpris par l’annonce du résultat du procès de l’affaire du trafic de bois de rose à Singapour. Et pourtant, l’espoir était bien réel de voir dévoiler ses dessous. Les noms de personnalités connues qui circulaient sous le manteau ne pourront donc pas être révélés de manière officielle. La justice singapourienne a préféré jouer la prudence et a acquitté la société importatrice. Et par ricochets, les complicités au sein de l’Etat malgache ayant permis ce trafic n’auront pas été dévoilées. Voilà une épine enlevée des pieds de nos dirigeants qui ne vont cependant pas pour autant gouverner en toute quiétude. Les problèmes sont en train de s‘accumuler et les jours à venir ne seront pas de tout repos. L’opposition radicale de l’A.M.F est en train de supplanter celle plus modérée de « Mitsangàna ry malagasy ». Cette dernière préférait interpeller le régime et voulait le stigmatiser, en dénonçant toutes ses tares. La première, convaincue que les mots ne suffisent pas, se dit prête à porter la contestation dans la rue. Les propos tenus par ses dirigeants sont très durs et ne cachent pas leur désir de braver les forces de l’ordre qui feront tout pour les disperser. L’annonce de cette manifestation qui aura lieu le 19 août apparaît comme un coup de semonce à un pouvoir qui semblait persuadé d’avoir maté les opposants.

Ce sont bien sûr les 28e Jeux Olympiques de Rio qui occupent le devant d’une actualité internationale pourtant assombrie par de nombreux drames. Les exploits des athlètes n’ont pas occulté les attentats qui ont eu lieu dans différents endroits du monde. Les forces de sécurité des pays occidentaux sont sur le qui-vive et ont procédé à des interpellations préventives. La campagne présidentielle américaine a provisoirement quitté les premières pages des médias.

Une première semaine des J.O. riche en exploit. Les athlètes ont durant cette première semaine engrangé leur première moisson de médaille d’or. Les nageurs, les cyclistes, les fleurettistes, ou les gymnastes ont eu l’occasion de monter sur le podium. Les sports collectifs ont commencé leurs matches de poule. En tennis, certaines grandes figures ont été très vite éliminées. L’athlétisme, sport roi par excellence a fait son entrée, hier soir. Les judokas sont en train de terminer leur prestation.

De nouvelles dispositions pour lutter contre le terrorisme. L’Allemagne, après avoir subi les affres du terrorisme ces dernières semaines, a décidé de prendre des mesures pour renforcer la lutte contre le terrorisme. La première d’entre elles est la déchéance de nationalité. Elle vient en appui de toutes celles qui visent à prévenir les attentats. En France et en Belgique, les arrestations préventives se multiplient. Ceux qui sont suspectés d’un passage à l’acte sont mis en garde à vue.

C’est une société malgache en proie au doute et à l’exaspération qui risque bientôt de montrer à ses dirigeants son mécontentement. La semaine à venir est celle de tous les dangers avec cette décision d’opposants résolus à descendre dans la rue. La situation risque de plus en plus d’échapper à un pouvoir trop sûr de lui.

Patrice RABE

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.