La coupe du monde pour oublier les problèmes du quotidien



Jacaranda

Le Premier ministre Christian Ntsay s’est fixé comme premier objectif, l’organisation de l’élection présidentielle et il est en train d’y parvenir. Les dates  des premier et deuxième tours  ont été fixées et le financement de cette consultation semble être assuré. Les appréhensions ont été levées par la ministre des Finances qui a levé les incertitudes, en assurant que le budget prévu était suffisant.  Mais le gouvernement avance cependant en terrain miné et il  doit faire face aux nombreux problèmes non résolus par l’administration précédente. Les revendications syndicales ne lui laissent aucun répit. Ceux qui avaient dénoncé les injustices commises à leur égard sur la  place du 13  mai pensent avoir  droit à réparation. Les enseignants qui se considèrent comme les parents pauvres du système. Ils pensaient que leur demande serait satisfaite, mais le gouvernement ne leur a pas donné satisfaction. Ils ne veulent donc pas mettre fin à leur mouvement de grève. Les lycées, les collèges et les écoles sont fermés et les examens sont suspendus. Le ministre a réagi en faisant intervenir les forces de l’ordre contre les grévistes qui avaient forcé le portail de son ministère. Les positions se sont tout de suite radicaliées.  Les syndicats d’autres secteurs de l’administration ne sont pas en reste. Ceux des douanes et des impôts élèvent, eux aussi la voix  . Ceux qui  comptent se présenter à la présidentielle se préparent activement. L’ancien président de la transition a pris de l’avance et ne se préoccupe des critiques s’élevant à propos de cette précampagne menée tambour battant. Il vient de terminer une tournée dans le Nord et va continuer certainement dans les autres endroits de l’île. Les membres du parti HVM ne se privent pas de faire remarquer ce manquement aux règles et ils préfèrent se montrer respectueux de la loi. Le lancement de la campagne électorale officielle devrait survenir bientôt. Et les citoyens pourront véritablement juger les projets de chacun des candidats.

Sur le plan international, c’est encore et toujours Donald Trump qui focalise l’attention des médias. Le président des Etats- Unis a accentué sa politique de taxation des produits importés dans son pays. Toutes les autres nations ont appliqué la règle de la réciprocité. Mais c’est la Chine qui est en pointe dans ce domaine. Les titres de la presse internationale sont sans équivoque. Ils font état d’une guerre commerciale entre les Chinois et les Américains. Aux 34 milliards de dollars de droits de douanes de l’oncle Sam, l’Etat chinois a apporté sa réponse cinglante en imposant 25% de taxes supplémentaires.

La visite du président Macron au Nigeria marque un tournant dans la politique africaine de la France. Il se rapproche maintenant beaucoup plus des pays anglophones, mais il ne délaisse pas l’Afrique noire francophone. L’opération de charme qu’il a opérée en direction de ce géant du continent a marqué les esprits. Le Nigeria est le premier partenaire économique de la France en Afrique.

Le monde de l’éducation est en ébullition en ce moment. La situation semble bloquée, mais  le ministre a affirmé que tout serait fait pour sortir de l’impasse actuelle. On verra l’évolution de la situation dans les jours à venir, mais les parents d’élèves malgaches attendent la résolution de cette crise qui est très grave. Néanmoins, tout le monde devrait pouvoir  oublier  momentanément ses soucis en vibrant aux exploits des équipes de la Coupe du monde de football.  Lundi, il sera toujours temps de replonger dans  ses problèmes.

Patrice RABE

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. quel est le problème si ça peut nous emmène sur l’apaisement. Le gouvernement Ntsay travail dure pour l’organisation de cette élection et il faut le soutenir

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.