Retour à un climat politique apaisé

Jacaranda

La démission de Hery Rajaonarimampianina marque un tournant dans le déroulement du processus électoral. La cérémonie de passation de pouvoir entre lui et le  président par intérim Rivo Rakotovao a mis fin aux appréhensions d’une partie de la  classe politique s’attendant à des manœuvres dilatoires du président candidat. Tout le monde a salué son comportement plein de dignité et son respect des règles démocratiques. Dorénavant, il est logé à la même enseigne que ses adversaires et il a droit à la même égalité de traitement que ses adversaires. Une nouvelle étape est franchie et c’est donc dans une atmosphère un peu moins tendue que va se dérouler la campagne électorale. Les opérations d’observation des élections se mettent en place. Les ateliers organisés par la CENI se succèdent, et permettent de dessiner le cadre légal de cette élection. La précampagne continue. Andry Nirina Rajoelina, qui avait pris une certaine avance a stoppé ses tournées et a préféré se rendre dans la capitale française pour asseoir sa crédibilité sur le plan international. Hery Rajaonarimampianina, après la frénésie de ces derniers mois, a pris un certain recul et il est contraint de préparer soigneusement sa stratégie pour faire une campagne efficace. Les autres candidats commencent à occuper le terrain et ils y réussissent avec un certain succès, montrant ainsi que rien n’est gagné d’avance. Le processus électoral sera suivi normalement, ceux qui voulaient le perturber n’ayant pas réussi à le perturber.

C’est vers les Etats-Unis que se fixe l’attention des médias du monde entier en cette fin de semaine. La côte Est est frappée de plein fouet par l’ouragan Florence. Par précaution, les autorités ont préféré évacuer 1,7 million de personnes. Les vents ont été moins violents que prévus, mais 400.000 foyers ont été privés d’électricité. On s’attend maintenant à de fortes précipitations. Les risques d’inondation sont importants car l’équivalent de cinq mois de précipitations va s’abattre sur le littoral. L’état d’urgence n’est pas encore proclamé, mais elle le sera si la situation empire.

Mais les Philippines, elles non plus, ne sont,  pas épargnées par les intempéries parce qu’un super typhon prénommé Mangkut va frapper aujourd’hui l’archipel. Il est, dit-on, beaucoup plus puissant que Florence. Il va faire beaucoup de dégâts et se dirigera ensuite vers Hongkong.

Le Brésil est en pleine campagne électorale pour la présidentielle. Cette dernière a pris une tournure inattendue cette semaine après le renoncement de Lula déclaré inéligible après son incarcération. Il a passé le témoin à son colistier Fernando Haddad. Ses électeurs sont totalement désappointés car il était considéré comme le favori de la course à la présidentielle. Les commentateurs la comparent à une « telenovela ».

En France, Emmanuel Macron essaie de reprendre la main après la baisse de sa popularité dans les sondages. Le président français a présenté son plan anti-pauvreté où la mesure phare est l’instauration du revenu universel d’activité qui va être touché par les plus pauvres. Benoît Hamon, le candidat socialiste à la présidentielle, qui avait proposé un revenu universel lors de sa campagne électoral traite le chef de l’Etat de faussaire.

On constate une certaine accalmie dans la campagne électorale malgache. Son rythme est moins frénétique depuis que ceux, considérés à tort ou à raison comme des poids lourds, ont lâché le pied. Les autres candidats ont pris le relais. Le climat politique semble s’être apaisé;

Patrice RABE.

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Change aussi la bible en malgache c urgent médecin tsy midika panao fanafody mon pseudo c zefa appel moi par mon pseudo si tout est vérité n’y ai anatiny c comme l histoire de Madagascar…

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.