S’inspirer de l’exemple des anciens pour avancer

Jacaranda

72 ans après, les événements de 1947 réveillent un écho encore douloureux chez les Malgaches. Ceux qui les ont vécus dans leur chair sont de moins en moins nombreux, mais ils sont les témoins vivants d’une période sombre de notre histoire. La célébration de la journée du 29 mars est l’occasion de raviver cette flamme de l’ambition nationale. C’est ce que les autorités, le président de la République en tête, ont voulu mettre en exergue lors de la cérémonie du souvenir à Moramanga. La vie nationale continue d’avancer. Les candidats à l’élection législative du 27 mai se préparent activement, certains faisant une précampagne malgré les rappels à l’ordre de la CENI. L’enjeu est de taille pour les partis politiques car il s’agit de pouvoir peser sur l’échiquier en remportant le plus grand nombre de sièges. Les partisans du régime semblent confiants, mais le grand rival TIM n’entend pas lui faciliter la tâche. Les indépendants qui constituent la majorité des candidats avancent masqués et on subodore que nombre d’entre eux appartiennent au camp présidentiel ou à l’opposition. Après tout, c’est le jeu politique actuel qui le veut. Et il faut s’en accommoder. Les crédits des bailleurs de fonds continuent d’arriver. En fait, c’est de l’argent qui était déjà prévu et qui va permettre de financer des projets déjà en cours. Cette semaine a été marquée par l’annonce officielle des dates du séjour du pape François à Madagascar. Sa visite commencera le 6 septembre 2019 et durera trois jours dans la Grande Ile. Trente ans après la venue de Jean- Paul II en 1989, c’est une émotion indicible qui va saisir ceux qui ont vécu ces merveilleux moments.

Sur le plan international, un événement chasse un autre. Les médias internationaux ne parlent presque plus de la tragédie qui a frappé le Mozambique, le Zimbabwe et le Malawi. Il y a pourtant eu 440 morts, des dizaines de milliers de sinistrés et des dégâts considérables. Les pays qu’Idai a traversés sont totalement démunis et attendent l’aide de la communauté internationale. Il n’y a pas cet immense élan de solidarité qui a été constaté dans d’autres cas de ce genre. Sur le continent africain, la presse a préféré parler de l’évolution de la situation politique en Algérie. Les soutiens d’Abdel Aziz Bouteflika le lâchent un à un. Le plus puissant d’entre eux, le chef d’état-major de l’armée, a demandé  sa mise à l’écart. Mais cela ne mettra pas fin à la crise car l’élan populaire qui s’est manifesté pour l’installation d’une véritable démocratie ne cessera pas.

Aux Etats-Unis, Donald Trump est momentanément tiré d’affaire dans le dossier de la coordination de la Russie et la campagne électorale de Donald Trump pour influencer le scrutin. Le procureur spécial Robert Mueller a indiqué qu’il n’y avait pas de preuve, mais il a laissé au département de la Justice et au Congrès le soin de trancher. Le locataire de la  Maison Blanche, cependant, triomphe et demande une disculpation  totale.

Au Venezuela, les rebondissements se succèdent. Le président par intérim Juan Guaido, pourtant reconnu par une cinquantaine de pays, a été révoqué de son poste de président de l’Assemblée et déclaré inéligible pendant 15 ans. Cette décision a encore fait monter d’un cran la tension dans le pays.

En Europe, c’est la crise du Brexit qui retient toujours l’attention. On ne sait pas encore quel sera le vote des députés sur le report ou non de l’accord avec Bruxelles. Theresa May va peut être forcée de démissionner. Mais cela ne résoudra pas le problème. La France s’apprête, aujourd’hui, à vivre sa vingt-et-unième journée de manifestation des gilets jaunes. Tout le monde est dans l’expectative. Les forces de l’ordre vont de nouveau être sur le qui-vive.

En 2019, c’est la bataille du développement que Madagascar compte mener. L’exemple laissé par les anciens est un puissant moteur. La formule qui convient est : « Eclairer l’avenir à travers les événements du passé ». La génération actuelle peut s’inspirer de la force patriotique de nos glorieux anciens.

Patrice RABE

Blueline Air Fiber

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. ‘l’exemple laissé par les anciens est un puissant moteur ‘ ! qui dit cela? Les anciens n’ont pas su se mobiliser et il aura suffi de 17 mois pour perdre la guerre de libération ; Vietnamiens ,algériens ,eux ,ont gagné de haute lutte leur Indépendance . Et nous qu’avons nous fait de notre indépendance octroyée .? Nous voilà classés parmi les pays les plus pauvres du monde. On vit dans la peur et la pauvreté . Les Dahalo tuent ; les gendarmes tuent

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.