MIDIRAMA : Un régime qui a le vent en poupe

Jacaranda

Il a tenu sa promesse de faire baisser les prix des carburants et en y arrivant, il arrive à confondre ses détracteurs qui ironisaient sur sa belle assurance. Nul ne sait quelle sera la suite des événements, mais le fait est indéniable : le président Andry Rajoelina a réussi à convaincre ses interlocuteurs de faire ce geste. La nouvelle n’a cependant pas provoqué une vague d’enthousiasme car elle n’impacte que sur le court terme. C’est une première étape qui a été franchie, mais il faut continuer les négociations et conforter la tendance à la baisse qui, si elle persiste, permettra de stabiliser l’économie malgache. La communication faite par le régime sur ce sujet est bien menée. C’est tout à fait normal car il en tire avantage. Maintenant, il peut continuer à dérouler son programme de développement articulé autour de l’IEM. Ce sont maintenant les résultats des élections législatives et la célébration du 59e anniversaire de l’Indépendance qui vont occuper les esprits. Le régime est tout à fait confiant après la proclamation des résultats officieux faite par la CENI, mais il ne triomphe pas encore car il attend la cérémonie d’Ambohidahy pour s’autoriser à crier victoire. Les requêtes déposées à la HCC sont nombreuses et elles sont, disent les plaignants, étayées par des preuves solides. Les analystes estiment cependant que cela n’influera pas véritablement sur le résultat final. Comme d’habitude, dans la majorité des cas, il y aura la formule lapidaire « Azo raisina fa tsy mitombina » (« recevable mais non fondé »). Après la proclamation des résultats et l’ouverture de la première session de l’Assemblée, viendra la désignation du Premier ministre. Il sera présenté par les différents groupes parlementaires. L’heureux élu sortira évidemment des rangs de l’IRD. Pour le moment, ce ne sont que des supputations. On verra ce qui adviendra.

Sur le plan international, c’est le bras de fer dangereux entre l’Iran et les Etats-Unis qui préoccupe la communauté internationale. La crainte d’une escalade militaire est réelle après la descente d’un drone américain par un missile iranien. La réaction de Donald Trump ne s’est pas faite attendre et dans la nuit de jeudi à vendredi, il a annoncé qu’il avait ordonné de faire des frappes sur l’Iran. Il a dans la matinée d’hier affirmé qu’il s’était ravisé. Les observateurs se sont dit peu surpris par ses déclarations. Le locataire de la Maison Blanche sait bluffer pour impressionner ses adversaires, mais il ne dépasse jamais les limites.

En Europe, et plus précisément au siège de la commission européenne de Bruxelles, les grandes manœuvres ont commencé. L’élection du président de la commission n’a pas pu se faire faute de consensus. Le successeur de Jean-Claude Juncker ne sera connu qu’après le 30 juin. Le bavarois Manfred Weber, qui bénéficiait de l’appui d’Angela Merkel, n’a pas obtenu le siège de président comme il l’espérait. La règle de la prédominance des têtes de liste a été rejetée par les vingt- huit pays européens. C’est la ligne du président Macron défendant le vote majoritaire qui a triomphé.

En Afrique, les mouvements de protestation continuent. Les manifestations du vendredi ont repris en Algérie. Les forces de l’ordre sont intervenues pour arracher les drapeaux berbères qui ont été brandis. Le pouvoir a mis en avant sa volonté de casser le caractère régionaliste pris par le mouvement. Au Soudan, les opposants peinent à reprendre la main. La sanglante répression qui a fait une centaine de morts a marqué les esprits, mais la contestation s’organise peu à peu.

Le régime du président Andry Rajoelina vit une période euphorique. Tout semble lui sourire en ce moment. Il a réussi son pari de faire baisser les prix des carburants, il est en passe d’obtenir la majorité des sièges à l’Assemblée nationale, et il va tout faire pour que la célébration du 59e anniversaire de l’Indépendance soit une réussite. Le chef de l’Etat a le vent en poupe, mais comme on dit, l’avenir n’est pas écrit, pourvu que ça dure.

Patrice RABE

Blueline Air Fiber

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.