Communales : bientôt la fin du suspense

Jacaranda

C’est dans le calme que s’est déroulée cette élection communale du  27  novembre. Elle ne fut certes pas exemplaire puisqu’il y eut une fois encore, des erreurs dans  les listes électorales, mais dans l’ensemble,   cette journée du mercredi s’est  passée  sans incidents majeurs. Le taux record d’abstention sera cependant mentionné dans les annales, mais ne nuira pas au processus électoral qui s’est déroulé sans anicroche. Les candidats qui se sont   présentés dans toutes les communes de Madagascar  n’ont pas réussi à convaincre une grande partie des électeurs de venir voter . Le manque de passion dans les débats en est certainement une des raisons.    A Tana, l ’enjeu  est pourtant de taille car l’avenir de la  capitale  est conditionné par le choix du maire qui sera à la tête de la capitale durant les quatre années à venir. Naina  Andriantsitohaina et Rina Andriamasinoro  sont  au coude à coude, les scores énoncés prédisant une victoire dans un  mouchoir de poche.  Cependant  ce qui est remarquable, c’est l’atmosphère apaisée  régnant   à Tana.  La rivalité entre les camps  des deux  favoris est réelle, mais il y a beaucoup de retenue dans les réactions.  Celui qui fait la course en tête fait preuve de beaucoup de prudence car il attend comme son adversaire la proclamation des résultats officieux de la semaine prochaine.  En attendant, les  Malgaches  sont  toujours aux prises avec  les difficultés quotidiennes.   Les coupures d’électricité et d’eau continuent, mais les usagers les supportent plus facilement car elles résultent des travaux d’entretien annoncés    par les responsables  de  la Jirama.

Dans la série  de manifestations et de protestations populaires qui secouent différents pays dans le monde, c’est celles d’Irak qui  se sont  singularisées ces derniers jours.  La répression féroce que le régime a organisée depuis  deux mois, n’a pas  dissuadé les Irakiens d’envahir les rues.   Plusieurs centaines de civils sont tombés sous les balles des forces de l’ordre et  l’exemple de ceux que l’on qualifie de martyrs  est en train de galvaniser les  habitants des  principales villes du pays. Le gouvernement qui est soupçonné d’être sous la coupe des Iraniens est honni par ces derniers. Dans  ce contexte, le Premier  ministre  Adel Abdel Madhi a décidé de poser sa démission. Ce départ est considéré comme une victoire par la population.  Il survient après l’incendie du consulat iranien  dans la ville sainte chiite de Najaf.

En Haïti, au Vénézuela, au Chili, au Liban, à Hong Kong, la contestation reste toujours aussi forte            . Les manifestants ne veulent pas lâcher prise et  comptent  bien accroître leur force de nuisance contre les  régimes en place.

Aux Etats-Unis, Donald Trump a promulgué la loi   «sur les droits de l’homme et la démocratie à Hong Kong, » provoquant la colère des  autorités chinoises   qui qualifient  le texte  « d’abomination absolue » et menaçant Washington de représailles. L’ambassadeur américain à Pékin a été convoqué à deux reprises au ministère des Affaire étrangères chinois  où  il a été vertement tancé.

Au Mali, l’armée française a été endeuillée par la mort de 13  militaires  après  la collision de deux hélicoptères lors d’une opération menée contre des djihadistes. Un hommage  solennel leur sera rendu lundi aux Invalides.

Les Malgaches attendent dans  la sérénité les résultats des élections communales qui sont une étape importante de la vie démocratique du pays. Les opérations de comptage  des voix se déroulent sans  problème et l’on sera fixé très rapidement sur les résultats définitifs.  A Tana, le suspense se terminera bientôt et le nouveau maire    pourra commencer le travail de redressement  de la capitale.

Patrice  RABE.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.