Une fin d’année dans la sérenité

Jacaranda

Cette année 2019 fut–elle annonciatrice d’un véritable changement pour notre pays ? En tout cas, le régime qui s’est installé début février n’a cessé de proclamer sa  volonté d’aller de l’avant et même de bousculer le « mora mora » qui nous est habituel. Il a dû cependant faire face à des réalités qui ont freiné cette détermination à aller vite. Neuf mois se sont écoulés et la machine, malgré quelques retards à l’allumage, avance. Les projets ont commencé à être initiés, mais ils n’ont pas encore apporté de résultats concrets. Les difficultés de la vie quotidienne sont là pour rappeler que le changement met du temps à produire des effets. Le chef de l’état, cependant, est décidé à montrer qu’il n’est pas qu’un beau parleur… On pourra juger, toutefois, de la qualité de son message aux Malgaches lors de son discours du 31 décembre à la télévision. Cette semaine fut celle de la fête de la nativité et elle a marqué une rupture avec la montée des contestations politiques et sociales. Les citoyens  ont accepté de baigner dans l’atmosphère de fête qui s’est installée en ville. Le climat social restera serein en cette fin d’année et la trêve ne sera pas troublée par la marche des opposants sur le palais de justice d’Anosy ce matin. 

Sur le plan international, c’est le regain d’attaques terroristes dans les pays au sud du Sahel qui a marqué cette semaine. Le Niger et le Burkina Faso ont été sévèrement touchés par les offensives des colonnes djihadistes. L‘armée nigérienne a subi de lourdes pertes lors d’assauts menés contre certains de leurs campas, le 10 décembre. Il y eut des dizaines de morts et blessés et un deuil national a été décrété. Mercredi dernier, un convoi de la gendarmerie a été de nouveau attaqué par des terroristes lourdement armés. Les pertes sont énormes, 14 tués. Le Burkina Faso a lui aussi été durement touché ; Des djihadistes ont  massacré des civils dans la nuit de mercredi, créant un sentiment de révolte au sein de l’opinion. Des militaires sont eux aussi tombés dans une embuscade ; La question est maintenant posée à propos de la signification de ces offensives qui sont coordonnées et qui semblent vouloir installer un sentiment d’insécurité au sein de la population. La question de l’efficacité des opérations militaires menées depuis bientôt cinq ans pour pacifier la région est posée. La France est en train de revoir toute sa stratégie avec ses alliés pour reprendre l’initiative.

En Algérie, les funérailles du chef d’état major de l’armée nationale s’est déroulée devant une foule immense. Véritable clé de voute du pouvoir depuis la démission de Bouteflika, ce militaire a imposé la tenue d’une élection présidentielle malgré la contestation de la rue. Le président élu ne peut pas se défaire de l’influence de l’armée qui est omniprésente. Le nouveau chef d’état major qui était l’adjoint du défunt est lui aussi incontournable. 

La France continue à vivre au quotidien la paralysie des moyens de transport. Aucune  trêve n’a eu lieu pendant les fêtes. Les syndicats sont déterminés à faire plier le gouvernement qui ne veut pas renoncer à sa réforme des retraites. Le bras de fer continue, mais des concessions sont faites par le pouvoir. Les grévistes les plus déterminés ont l’intention de ne rien lâcher.

L’année se termine un peu mieux qu’elle n’avait commencé. Le climat est apaisé malgré les problèmes qui subsistent. Les Malgaches font preuve de leur stoïcisme légendaire et ils préfèrent penser positif. Ils vont accueillir 2020 dans la sérénité, en espérant que l’avenir sera meilleur.

Patrice RABE

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Malheureusement , je m’aperçois qu’a Madagascar rien ne change
    Les projets qui restent à l’état de projet et les bla bla ne ferons pas avancer le pays
    Et vous , vous ne ferez rien non plus parce que vous n’avez pas de couilles au cul
    Pourquoi je dis cela
    Parce que les hommes politiques qui vous ont ratissés les caisses de l’état sont toujours là
    Les faux budgets sont toujours là
    pas de projet pour améliorer la santé des gens en parlant des gens je parle de vous qui êtes derrière l’écran
    vous qui avez peut être un parent qui a une maladie grave et qui va mourir faute de soins
    pas de projet d’éducation pour vos enfants
    pas de projet d’infrastructure pour faire circuler les denrées
    Enfin rien de se qui peut améliorer votre bien être
    On vous prend pour des cons et vous ne réagissez pas
    Vous allez peut être mettre mon mail à la poubelle mais vous l’aurez au moins lu
    Si vous appelez indésirable les gens qui se soulève contre la corruption
    Alors je suis un indésirable
    Un changement ça ne se fait plus à coups de fusil
    ça c’est bon pour les abrutis
    Un changement ça se fait en douceur sans péter la gueule à personne
    On est des êtres humains et je ne prône pas la violence
    Il y en a déjà assez comme ça
    On a une cerveau ,un ordinateur et un téléphone portable c’est suffisant
    A moins de se faire couper internet
    Vous me direz ce que vous pensez de mon courrier
    J’attend de vos nouvelles
    Vous avez mon mail
    je ne suis pas sous un pseudo
    je m’appelle Billig Patrick et j’ai pas peur

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.