Un bouleversement des valeurs de la société après la crise du coronavirus

Jacaranda

Sur la carte qui montre les pays touchés par le coronavirus, Madagascar figure parmi les pays qui ont réussi à résister à cette épidémie pendant un temps assez long. Malheureusement, la Grande vient de rejoindre le rang des nombreuses nations peintes en rouge. Officiellement, le Covid-19 a réussi à franchir nos frontières. Les autorités malgaches le répètent à l’envi: les mesures prises sont d’une extrême rigueur, mais elles ne sont pas de la même importance que celles appliquées en France ou en Italie. Le chef de l’Etat est en première ligne dans cette guerre menée contre le coronavirus. La population est tout à fait consciente du danger qui est actuellement dans nos murs, mais elle garde encore son calme. Les départs qui ont eu lieu à Ivato ont permis l’évacuation de la plus grande partie des ressortissants étrangers désireux de partir. Mais on parle d’autres vols spéciaux qui auront lieu ce week-end malgré la fermeture effective du ciel malgache. La pression va être de plus en plus forte dans les jours à venir sur l’ensemble des citoyens devant se plier à des règles drastiques. Les Malgaches dont la discipline n’est pas le point fort devront se faire violence mais ils vont certainement être soucieux de l’intérêt général. Pour le pouvoir, il s’agit d’arriver à imposer toute son autorité et s’il arrive à le faire, il en tirera un réel bénéfice sur le plan intérieur. II n’est cependant pas épargné par la critique sur les réseaux sociaux. Il ne s’agit pas uniquement de propos malveillants, mais de remarques parfois justifiées. Les autres aspects de l’actualité nationale ne bénéficient pas de la même attention du public. La session extraordinaire des deux chambres du parlement n’a pas bénéficié du même éclairage et sa clôture s’est déroulée dans une certaine indifférence. Les efforts de la Ceni pour faire oublier l’épisode malheureux de la destitution de son vice-président ont été plutôt vains.

Sur le plan international, c’est encore et toujours l’épidémie du coronavirus qui domine l’actualité. La Chine a réussi à stopper définitivement la progression de l’épidémie, aucun cas de contamination n’a été constaté durant ces deux derniers jours. Singapour et la Corée du Sud prennent le même chemin. Les pays occidentaux ont pris le relais. L’Europe est aujourd’hui le plus important foyer de la pandémie. L’Italie compte un grand nombre de personnes contaminées et de morts de la maladie. La France la suit d’assez loin, mais elle connaît une situation difficile. Le pays n’est pas encore totalement à l’arrêt, mais les mesures appliquées sont de plus en plus drastiques. Les Français s’y plient avec plus ou moins de bonne volonté, mais ils respectent l’intérêt commun. Les autorités commencent à s’interroger sur l’impact économique de la crise. C’est une véritable révision de la manière d’orienter l’économie qui est envisagée. Parmi les mesures en tête figure la relocalisation de certaines unités de production installées notamment en Chine pour ne plus connaître les difficultés d’approvisionnement actuelles. Les Etats-Unis commencent à être frappés de plein fouet par la pandémie. Le nombre des cas de contamination a brutalement augmenté, et Donald Trump qui avait auparavant pris la situation à la légère est en train de réviser son jugement. Les démocrates lui reprochent sa décision de détruire la politique de santé de Barack Obama. Les dizaines de millions d’Américains ne bénéficiant pas d’une assurance santé vont être les premières victimes du coronavirus.

Le coronavirus est en train de changer totalement le monde. On est à l’orée d’une transformation radicale du mode de fonctionnement de la société en général. C’est une prise de conscience de la fragilité du système qui s’opère, et lorsque l’épidémie aura été éradiquée, on devrait assister à un bouleversement des valeurs régissant notre société.

Patrice RABE.

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Est-ce que certains malgaches qui peuvent écrire ici sont vraiment conscients de tout ce qu’ils disent .Dire que les consignes sur le déroulement des livraisons à domicile doivent être srupuleusement respéctés à Antananarivo . Livraisons pour qui ? POUR LES RICHES ( 10 % ). Voir l’Express d’aujourd’hui . Et vous dites que ce sera facile d’arriver à bout de ce COVID 19 facilement ? On verra la suite . Dites des choses faisables dans l’interêt de tous les malagasy et non pas des conneries .svp .Merci .

  2. Il ya une semaine déjà ,j’avais demandé à tous les malagasy de ne pas accepter les vols soi-disants spéciaux qui auront lieu ce week-end .C’est sûr qu’ils vont aller en INDE ou en CHINE ,les nouveaux colons dominateurs à Madagascar ,pour y sécuriser leur famille et les milliards sales. Si l’Armée ,l’Assemblée Nationale et le Sénat ne font rien pour s’y opposer ,alors ils sont les ennemis du peuple malagasy .On verra la suite .

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.