Un soixantième anniversaire de l’indépendance sous le signe du Covid-19

Le déconfinement est maintenant effectif et les autorités assument pleinement cette situation plutôt ambigüe car malgré l’augmentation des cas de contamination, la vie est presque revenue à la normale. Les Malgaches avaient besoin de sortir pour chercher leur pitance quotidienne, mais le problème reste toujours le même, celui du nécessaire respect de la discipline. La controverse sur la maîtrise de l’épidémie affirmée par le chef de l’Etat est finalement secondaire, mais c’est la gestion de la crise sanitaire qui doit être mise en perspective. Les incidents survenus dans les centres ouverts pour accueillir les cas contaminés, montrent un certain flottement au niveau de l’intendance. L’opinion, quant à elle reste plutôt dubitative et suit l’évolution de la propagation du virus sans émettre trop de commentaires. La rencontre du chef de l’Etat avec le secteur privé n’a pour le moment pas suscité beaucoup de réactions. Les opérateurs privés se sont contentés d’écouter le président de la République détaillant les mesures qui seraient prises et ont exposé leurs doléances. Mais c’est l’arrivée des dizaines de tonnes de matériels pour la construction de l’usine pharmaceutique malgache, Pharmalalagasy, qui a marqué cette fin de semaine. Andry Rajoelina en personne est venu à Ivato pour montrer l’importance qu’il accorde à ce projet La série d’interpellations des députés et des sénateurs aux membres du gouvernement a été très instructive. Les échanges ont été parfois été vifs, mais sont restés dans la limite de la courtoisie. Mais on retiendra aussi le vote à l’unanimité du projet de loi sur la légalisation du « toaka gasy » proposée par le député d’Ikongo, Brunel Razafitsiandraofa.

La situation de l’épidémie de Covid-19 est assez contrastée sur le plan international. L’annonce d’un nouveau départ de la contamination en Chine a suscité un début d’inquiétude. Le confinement de certains quartiers de Pékin semblait accrédité la thèse d’une deuxième vague, mais les autorités médicales chinoises ont très vite rassuré l’opinion publique internationale, en disant que la situation était sous contrôle. En Amérique, les Etats-Unis et le Brésil ne connaissent aucune embellie dans leur lutte contre le Covid-19. Trump et Bolsonaro continuent de se conduire de manière toujours aussi négligente. Le premier multiplie les bourdes et se contredit souvent lorsqu’il donne son appréciation de la situation. Le second est dans un déni total et continue de dire que le coronavirus n’est pas plus dangereux qu’une mauvaise grippe. Les chiffres des cas contaminés et des décès augmentent de  jour en jour.

En Europe, le déconfinement total s’installe dans tous les pays. La France, l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Italie et l’Espagne ont laissé leurs habitants reprendre leur rythme de vie normale. En France, les magasins se sont ouverts, la rentrée scolaire aura lieu lundi prochain et est obligatoire pour tous.

Plusieurs manifestations ont eu lieu ces derniers jours en France. Il y eut celles contre les violences policières et la descente dans les rues des personnels de santé. Des débordements ont eu lieu, des casseurs venant se mêler aux manifestants.

A une semaine de la célébration du soixantième anniversaire de l’Indépendance, l’atmosphère est à la résignation. Les Malgaches ont retrouvé leur tempérament fataliste et semblent se résigner à subir les événements qui se présentent. Ils ont accueilli le déconfinement sans joie excessive, mais avec un certain soulagement. Il n‘y aura pas de fête la semaine prochaine, la célébration du soixantième anniversaire se fera sous le signe du Covid-19.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.