Madagascar prête à affronter l’après Covid 19

C’est un chef d’état ayant réussi son examen de passage à la tribune de l’assemblée Générale des Nations Unis qui a été applaudi par ses pairs. Son discours ne fut pas rempli de métaphores savantes ; Il eut l’heur d’être simple, sans emphase ,  avec un style’  limpide. Le président de la république malgache a exposé sa vision d’un monde ayant été impacté par la pandémie de la Covid 19 et les perspectives de l’après crise sanitaire. Ill a bien sûr parlé de Madagascar et de son avenir.  Le président Andry Nirina Rajoelina a ainsi marqué de sa présence cette76ème session de l’assemblée générale des nations unies Cette grande réunion lui a permis de côtoyer tous ses homologues de  la planète, mais aussi de rencontrer les bailleurs de fonds institutionnels. C’est ainsi que le Fonds Monétaire International a octroyé au pays  322 millions de dollars  dans le cadre de l’après Covid 19. Cet argent va permettre de financer les projets de développement  essentiels pour le pays. Le chef de’ l’état  après son séjour à l’extérieur  va retrouver une population encore troublée par les affaires politico sociales qui ont secoué le milieu gouvernemental ces derniers temps. La tempête médiatique s’es quelque peu apaisée, mais il, reste encore des relents de   scandale qu’il est difficile d’effacer. La vie nationale néanmoins continue. Il n’y a plus de mauvaise nouvelle sur le plan sanitaire. Il n’y a pas de troisième vague épidémique en vue. si l’on se réfère aux communiqués officiels et aux bilans du CCO.  Létau sanitaire s’est desserré et l’on envisage de plus en plus sereinement  l’ouverture des frontières au début du mois d’octobre.  Cette échéance doit être négociée parfaitement et la multiplication des réunions de responsables montre que l’on  s’y prépare sérieusement.

Sur le plan  international, la pandémie de la Covid 19  ne fait plus les gros titres des journaux, mais même si la situation sanitaire est au beau fixe, on continue de faire preuve d’une grande vigilance  Les taux d’incidence continuent de baisser   Les autorités envisagent sérieusement mettre fin au port du masque obligatoire. La vie semble avoir repris son cours normal un peu  partout.

En ce qui concerne  la politique internationale, l’atmosphère est plutôt tendue, Les relations entre la France et les Etats Unis  sont très fraîches Les Français ne décolèrent pas après la résiliation par l’Australie du contrat des sous marins  français  et la participation  de cette dernière à un partenariat  stratégique avec les Etats Unis et le Royaume Uni. C’est le ministre des affaires étrangères français qui était en première ligne pour exprimer ce mécontentement, Emmanuel Macron attendant l’entretien qu’il doit avoir avec Joe Biden. Il semblerait que les nuages dans les relations  entre les deux pays devraient  vite se dissiper.

En Afghanistan, les talibans sont en train de metre en place  une politique rigide de la charia ,  restreignant de plus en plus les libertés. C’est un  islam  très rigoriste qui rythme la vie quotidienne de la population.

Madagascar s’apprête à reprendre le cours d’une vie presque normale après la crise sanitaire qu’elle a traversée. Les difficultés à surmonter sont immenses pour remettre en état un économie dévastée. Les fonds octroyés par les bailleurs institutionnels ne sont  utiles  pour remonter la pente. Tout dépend maintenant de la manière dont nos dirigeants vont  les utiliser.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

4 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Wow bnsr j’adore madagascar j’attendrai tjrs la RÉOUVERTURE POUR REVIENS EN VACANCES l’été ??

  2. Bravo Patrice c’est ça le problème : comment vont – ils les utiliser les fonds octroyées ??

    Comme ils ont fait depuis on a vu ou on est arrivé le futur on verra !!

    Rira bien qui rira le dernier.

  3. Effectivement c’est la manière dont ces fonds providentiels vont être utilisés qui prime, leur utilisation devrait d’ailleurs être déclinée publiquement. A l’heure où Air Madagascar bat de l’aile, il serait peut-être pertinent d’y consacrer une partie.

  4. Le fonds souverain est à l’affut pour ses 320 millions de dollars du FMI avec la complicité bienveillante d’une HCC inféodée aux combines du pouvoir . Il y a aura des détournements de ce don et c’est dans la logique de la gouvernance mafieuse . Pire le tourisme et le secteur aérien ne seront pas les destinataires d’un plan de relance financier . Les autres fonds injectés seront de Monsieur sponsor des prochaines présidentielles en l’occurrence Ra  » Pierre bleue  » , qui n’était pas du voyage à Paris pour les REF avec le dossier au parquet national financier Français , mais avec le « off shore leaks  » rien n’est gagné pour ce parrain .

Poster un commentaire