Gal Camille Vital : « Aucun des deux n’est convaincant »



Jacaranda

Le candidat du « Hiaraka Isika » envisage de ne pas prendre part au second tour et « préfère rester spectateur en tant que simple citoyen ».

La Cour Electorale Spéciale a confirmé hier la qualification du candidat de la mouvance Ravalomanana, Jean Louis Robinson et du candidat de « Hery Vaovao hoan’i Madagasikara », Hery Rajaonarimampianina pour le second tour de l’élection présidentielle. Tous les candidats et leur staff respectif se concentrent désormais sur les questions relatives à une éventuelle alliance avec l’un des deux candidats. Alors que les autres prétendants malheureux hésitent encore de se prononcer sur la question, le candidat de la Plate-forme « Hiaraka Isika », le Général Camille Albert Vital pour sa part semble avoir déjà pris sa décision. En effet, en marge de la cérémonie de proclamation des résultats qui s’est tenue à Ambohidahy, l’ancien Premier ministre de la HAT a fait savoir qu’il n’entreprendra aucune alliance lors du second tour. « Il y a eu des tractations, j’ai déjà rencontré les deux candidats mais aucun des deux ne m’a convaincu », a-t-il soutenu. Et d’ajouter que « ce n’est pas évident d’entreprendre un report de voix avec l’un d’eux ».

Arrogance. Bon nombre d’observateurs considèrent que le Gal Camille Albert Vital sous-estime les capacités de Hery Rajaonarimampianina et de Jean Louis Robinson. La question est cependant de savoir qu’est-ce qui a incité le numéro un du « Hiaraka Isika » à prendre cette décision et à adopter une telle arrogance envers les deux candidats qui ont pourtant tenté de l’approcher. L’on constate en tout cas que les tractations n’ont rien donné et aucun accord n’a été trouvé avec le Général Camille Vital qui envisage de ne pas prendre part au second tour et « préfère rester spectateur en tant que simple citoyen », selon ses dires. Et lui d’ajouter : « il convient de laisser chacun mener sa propre vie et surmonter seul ses problèmes ». A noter cependant que l’ancien Premier ministre de la HAT et son équipe préfèrent se concentrer sur les législatives. Faut-il rappeler que le « Hiaraka Isika » présente des candidats dans plusieurs localités de la Grande Ile. En tout cas, avec cette décision, aucun des deux candidats ne pourra bénéficier des 307 477 voix que le candidat « numéro 10 » a obtenues au premier tour. Reste à savoir désormais si les candidats Hajo Andrianainarivelo, Roland Ratsiraka et Randriamampionona Joseph Martin (Dadafara) qui, selon les rumeurs optent également pour le « ni Robinson…ni Hery » vont aussi concrétiser leur « menace ». Histoire à suivre.

Davis R

Share This Post