TIM : Soutien à Hery Rajaonarimampianina



Jacaranda
Les partisans du TIM ont confirmé leur soutien à Hery Rajaonarimampianina.
Les partisans du TIM ont confirmé leur soutien à Hery Rajaonarimampianina.

Les dissidents du TIM regroupés au sein du « Mpikatroka Tiako i Madagasikara » ont pris une position vis-à-vis du second tour de l’élection présidentielle. En effet, à l’issue de son Assemblée générale qui s’est tenue samedi dernier au Carlton Anosy, cette nouvelle formation politique regroupant des anciens députés, des ex-Conseillers régionaux et des membres du Conseil Supérieur de la Transition et du Congrès de la Transition a annoncé son soutien au candidat Hery Rajaonarimampianina. C’est la décision du vote à main levée qui a donné 301 voix pour le porte-fanion de « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » contre 4 pour Jean Louis Robinson. Pour les Jaona Ralison, Emile Ratefinanahary, Riana Andriamandavy et consorts, « après cette crise qui n’a que trop duré, le pays a besoin d’un président ouvert à toutes les tendances politiques, capable de rassembler les Malgaches afin de restaurer l’apaisement et l’unité nationale, un président respectueux des us et coutumes malgaches, mais aussi et surtout, un président disposant d’un projet de Société et des expériences nécessaires pour concrétiser le redressement économique et social ». Pour eux donc, l’ancien ministre des Finances et du Budget de la HAT remplit ces critères.

Consigne de vote. Aussi, les « Mpikatroka Tiako i Madagasikara » vont-ils donner une consigne de vote au profit de Hery Rajaonarimampianina lors du scrutin du 20 décembre prochain. En tout cas, 305 partisans du TIM venant des 119 districts et des 22 régions ont assisté à cette Assemblée générale. « Notre objectif est de rassembler de nouveau les partisans du TIM frappés par la division depuis le départ de l’ancien président Marc Ravalomanana en 2009 », a expliqué Jaona Ralison. Avant d’ajouter qu’ « actuellement, il n’existe qu’un seul TIM, puisque les TIM pro-Ravalo ont décidé de se regrouper au sein de l’association Zanak’i Dada ». Une manière à lui de répondre aux polémiques autour de la scission du parti.

Davis R

Share This Post