Apaisement et réconciliation : Nouveau face-à-face Robinson – Rajaonarimampianina ce jeudi



Jacaranda

Après les opérateurs économiques et les étudiants de l’Institut des Etudes Politiques, ce sera au tour du « Filankevitry ny Fampihavanana Malagasy » (FFM) d’organiser jeudi prochain un face-à-face entre les deux candidats qualifiés pour le second tour de l’élection présidentielle. Ce sera donc une occasion pour le candidat de la mouvance Ravalomanana, Jean Louis Robinson et le porte-fanion de « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara », Hery Rajaonarimampianina de passer le grand oral à propos notamment de la Réconciliation nationale et des questions relatives à la refondation de la République. Au cours de la cérémonie d’ouverture de la troisième réunion ordinaire du FFM qui s’est tenue hier dans son siège à Ampefiloha, le président de cette Institution, le Général Rabotoarison Sylvain a fait savoir que cette initiative fait suite au Pacte pour l’apaisement que les candidats ayant participé au premier tour ont signé au mois de septembre dernier.

Amnistie. Tout en se félicitant de la réussite du premier tour qui, selon ses dires, s’est déroulé dans le calme et sans incident grave, le numéro Un du FFM de laisser entendre que pour le second tour, les représentants des deux clans ont déjà promis de fournir leurs efforts pour instaurer un climat d’apaisement avant, durant et après le scrutin. Par ailleurs, le FFM entend également convaincre les candidats aux élections législatives et leurs partisans, à faire preuve de retenue et de respecter les principes de l’apaisement. Pour ce faire, les membres de cette Institution vont effectuer des descentes au niveau des 119 districts. Toujours dans le cadre de la réconciliation et de l’apaisement, une équipe du FFM est actuellement en mission dans les districts de Befotaka et de Vangaindrano afin de réconcilier les Bara et les Antefasy, deux tribus en conflits depuis un certain temps. En ce qui concerne la question de l’amnistie, le Général Rabotoarison Sylvain a déclaré hier que mis à part les 30 demandes d’amnistie qui ont déjà été transmises à la Cour suprême, 27 nouveaux dossiers viennent également d’être finalisés au niveau du FFM.

Davis R

Share This Post