Candidat de « Hery Vaovao » : « Je n’ai pas de problème avec Ravalomanana »



Jacaranda
Le candidat Hery Rajaonarimampianina entouré de ses conseillers. (Photo Nary Ravonjy)
Le candidat Hery Rajaonarimampianina entouré de ses conseillers. (Photo Nary Ravonjy)

Pas de face-à-face entre Jean-Louis Robinson et Hery Rajaonarimampianina, hier au Carlton. En effet, le premier s’est fait représenté par Razaka Elysé, par contre, le second a été présent. Au lieu d’un débat, chacun a exposé à sa façon son point de vue sur la décentralisation en général et sur la réconciliation nationale en particulier. En marge de cette rencontre, le candidat de « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » a déclaré  « je n’ai pas de problème avec Ravalomanana ».

Réconciliation. Hery Rajaonarimampianina a salué, par ailleurs, l’initiative du « Filankevitry ny Fampihavanana Malagasy » qui a mis en exergue la réconciliation nationale et le comportement des candidats. Dans son exposé, notamment, il a fait état que « la réconciliation, on la vit. Et une structure devrait l’accompagner ». Il a cité, à cette occasion, le rétablissement d’un Etat de droit, la mise en place d’une justice indépendante et la séparation des pouvoirs.  Tout en soulignant au passage l’importance de l’équilibre du développement régional.

Concrétisation. De son côté, Elysé Razaka de rapporter que la réconciliation est prioritaire pour Jean-Louis Robinson. Il en va tout faire pour sa concrétisation. Interviewé par les journalistes quant au retour de Marc Ravalomanana, l’ancien ministre de déplorer qu’ « un ancien président ne peut pas rentrer au pays, ce n’est pas normal du tout ». Et de rappeler les propos du président en exil, « si je reviens, je ne vais pas me venger, je vais développer le pays ». Quant à l’absence du candidat de Avana, Elysé Razaka d’expliquer que «  l’invitation du FFM est arrivé tardivement, aujourd’hui (lire hier) il est à Diégo ».

Dominique R.

Share This Post