Dadou : A l’écoute de la population du IIIe arrondissement



Jacaranda
Dadou (en chemise blanche) a rencontré hier à la Villa Vanille, les jeunes sportifs du IIIe arrondissement, toutes disciplines confondues.
Dadou (en chemise blanche) a rencontré hier à la Villa Vanille, les jeunes sportifs du IIIe arrondissement, toutes disciplines confondues.

Ouverture, c’est le maître-mot du candidat n°30 dans le IIIe arrondissement, Andriambelo Fredy Rajaofera dit Dadou.

« Ecouter, voir en profondeur et se mettre à l’oeuvre ». C’est la démarche de Dadou qui a décidé de se porter de nouveau candidat dans le IIIe arrondissement de Tana. « En homme responsable, je ne peux rester passif face aux difficultés et problèmes de la population. Avec mon expérience d’ancien député, je m’efforce avec mon équipe d’y trouver des solutions », déclare-t-il. Avant de préciser qu’il a tenu à se présenter encore une fois sous le label indépendant car il entend reprendre la politique d’ouverture qu’il avait suivie durant son premier mandat en 1998. Cela lui a permis de traiter 1649 dossiers. « Sans considération de couleur politique ».

Vitrine. Dadou était ouvert à toutes les obédiences. Et ce, en sa qualité de député de Madagascar élu dans le IIIe arrondissement de la capitale qu’il connaît bien et où il est connu car il y a grandi. Il est même né à Antaninandro. « Le IIIe arrondissement est une vitrine de Madagascar tant sur le plan social qu’économique », fait-il remarquer. Il en veut pour preuves, l’implantation de grandes sociétés et entreprises d’une part et la cohabitation entre différentes couches sociales et/ou communautaires d’autre part. A ce titre, il estime que « les décisions prises à l’Assemblée nationale devront avoir des impacts au niveau du IIIe arrondissement ».

Propos recueillis par R. O

Share This Post