Hery Rajaonarimampianina : “Tambabe” à Mahajanga pour le candidat n°3

Jacaranda
Hery Rajaonarimampianina a fait une démonstration de force à Mahajanga.
Hery Rajaonarimampianina a fait une démonstration de force à Mahajanga.

“Ny erikerika maha-tondra-drano”.  Cela veut littéralement dire « les petites pluies peuvent provoquer une inondation ».

Transposé aux élections, le dicton ci-dessus signifierait que « l’ensemble des petits nombres de voix pourrait entraîner un raz-de-marée ». A même de propulser un candidat en haut du tableau au soir du scrutin. C’est le cas du poulain de « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » à qui ne s’applique pas, par contre, l’adage « Tahaka ny ranon’Ikopa, tonga namana vao mavomavo ». Et dont la traduction serait « comme le fleuve de l’Ikopa qui jaunit au contact de ses affluents ». Natif de l’Avaradrano où coule d’ailleurs l’Ikopa, Hery Rajaonarimampianina ne change pas de couleur avec l’apport de ses alliés. En l’occurrence, Roland Ratsiraka (9%) ; Randriamampionona Joseph Martin dit Dadafara (2,33%); Voninahitsy Jean Eugène (2,14%) ; Julien Razafimanazato (1,60%) ; et Patrick Raharimanana (0,44%).

Affluence monstre. Ces 5 candidats au premier tour ont effectivement accompagné le week-end dernier à Mahajanga le candidat n°3 qui a obtenu 15,85% au soir du 25 octobre dernier. Arithmétiquement, il est arrivé avec un capital de 31,36% dans la Cité des Fleurs où l’affluence monstre de la population était à la mesure même du « tambabe » des 5 candidats qui se sont affichés publiquement avec lui. Si on y ajoute les 2,68% de Pierrot Rajaonarivelo et les 0,22% de Rakoto Jean Pierre, cela ferait un total de 34,26% pour le poulain de « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » à une dizaine de jours du scrutin. Soit à mi-chemin de la campagne électorale où d’autres soutiens ne sont pas exclus dans les prochains jours.

Staff de Hajo. Même si Hajo Andrianainarivelo préfère se concentrer sur les législatives plutôt de se prononcer pour ou contre Untel, ses 10,54% sont déjà allés en partie à Hery Rajaonarimampianina, à en juger par la présence à Mahajanga de membres de staff de campagne du candidat de « Malagasy Miara-Miainga ». Pour ne citer que Rinah Rakotomanga qui portait la casquette et le T.shirt aux couleurs du candidat n°3. Lequel a drainé également  du monde dans le fief natal de Zafy Albert à Ambilobe puis à Ambanja. Il a aussi et surtout bénéficié à Mahajanga de  la présence d’Andry Rajoelina dont on ne peut chiffrer l’apport en voix car il n’était pas candidat à l’élection présidentielle. D’une chose, on est sûr, il a un certain poids sinon un poids certain qui pèserait forcément sur la balance des votes. Et ce, même s’il n’a pas le droit de prendre la parole durant les meetings de Hery Rajaonarimampiania, quoique la seule présence du TGV mettra sûrement « son candidat » sur les rails. Quant à la présence de Mamy Ravatomanga, elle dément les rumeurs selon lesquelles l’ancien Grand Argentier aurait été abandonné par ses sponsors et serait fauché.

R. O

Share This Post