Hery Rajaonarimampianina : Un pied à Ambohitsirohitra

Hery Rajaonarimampianina reste confiant quant à sa victoire à l’élection présidentielle.
Hery Rajaonarimampianina reste confiant quant à sa victoire à l’élection présidentielle.

Si l’on se réfère aux résultats publiés par la CENI-T, le candidat N°3 est proche de la victoire. En effet, il ne reste plus que 420 bureaux de vote sur les 20 001 existants.

10 jours après les élections jumelées du 20 décembre 2013, il ne reste plus à la CENI-T que 420 bureaux de vote pour que les résultats s’affichent complets.  En effet, hier soir, la Commission Electorale Nationale Indépendante de la Transition a publié les résultats recueillis au niveau de 19 581 bureaux de vote sur les 20 001 existants. Hery Rajaonarimampianina a obtenu 2 034 938 voix, soit 53,45 %, tandis que Jean-Louis Robinson a eu 1 772 581 voix, soit 46,55 %. Le taux de participation est de l’ordre de  50, 68 %. Au vu de ces résultats, le candidat de « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » a un pied à Ambohitsorohitra. Du moins, d’après ces résultats provisoires.

Résultats. En se basant sur ces 420 bureaux de vote restants, si les résultats recueillis par la CENI-T sont de l’ordre de 150 bureaux de vote par jour, en l’espace de trois jours au maximum, tous les résultats seront récoltés. Autrement dit, le 2 janvier au plus tard, la boucle sera bouclée. D’ailleurs, la Commission Electorale Nationale Indépendante de la Transition a déjà annoncé que la proclamation des résultats provisoires aura lieu le 3 janvier. C’est ce qui a été décidé, lors de l’Assemblée Générale de la CENI-T, samedi dernier.

Législatives le 10 janvier. Concernant les législatives, la présidente de la CENI-T, Atallah Béatrice, a déclaré que les  résultats de la députation seront connus une semaine après la publication des résultats provisoires de la présidentielle. Autrement dit, le 10 janvier. Ce qui explique ce retard pour la publication des résultats pour les législatives, c’est qu’on a priorisé le comptage des voix pour la présidentielle.

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication