Janny Andrianirina : « Abandonner la politique de la terre brûlée ! »



Jacaranda
Janny Andrianirina appelle les candidats à accepter la voix des urnes.
Janny Andrianirina appelle les candidats à accepter la voix des urnes.

« Sans être tout à fait derrière nous, la situation de crise n’est plus aussi préoccupante qu’il y a quelques semaines. En effet, en ce début d’année, les gens ont besoin d’espérer ». C’est ce qu’a déclaré hier Janny Andrianirina, jeune cadre supérieur qui souhaite initier une nouvelle dynamique de la vie publique. « Si nous voulons rejoindre le concert des Nations, nous devrons adopter une attitude résolument moderne », estime-il. Pour ce natif de la Région Vatovavy Fitovinany, « un Etat moderne ne peut et ne doit pas perdre son temps à ne gérer que des problèmes de personnes. L’Etat doit aussi trouver les solutions et les réponses à toutes les demandes politiques, économiques et sociales ». Ainsi, Janny Arisoa Andrianirina attire l’attention du prochain Président de la République, à propos les drames économiques vécus par les Malgaches, à l’instar de ceux qui vivent loin des centres de décision. « Chez nous, les agriculteurs, bien que la récolte de litchis ait été particulièrement abondante cette année, ont essuyé de lourdes pertes, faute d’acheteurs parce que la région est pénalisée par l’absence d’infrastructures portuaires valables pour évacuer les produits », a-t-il soutenu. Aussi, Janny Arisoa Andrianirina lance-t-il un appel à l’endroit des politiciens afin de tout faire pour que le pays soit débarrassé définitivement de cette crise. « Il faut abandonner la politique de la terre brûlée » estime-t-il. Et lui de soutenir au passage que le candidat qui sera élu doit s’ériger en rassembleur, par contre celui qui ne réussira pas à se faire élire doit accepter dignement les résultats du dernier scrutin présidentiel.

Propos recueillis par Davis

Share This Post