Voninahitsy Jean Eugène : « Les gens des régions ont favorisé la victoire de Hery »



Jacaranda
Pour les membres des AS, les soupçons de fraudes sont infondés. (Photo : Yvon Ram)
Pour les membres des AS, les soupçons de fraudes sont infondés. (Photo : Yvon Ram)

Le président national des Autres sensibilités a exhorté les deux candidats à respecter les voies légales et à faire confiance à la CES qui est la seule juridiction compétente pour trancher.

Le président national des Autres sensibilités, Voninahitsy Jean Eugène monte au créneau face à la déclaration de Jean Louis Robinson qui reproche à son rival, le candidat Hery Rajaonarimampianina d’avoir orchestré des fraudes massives lors du second tour de l’élection présidentielle. Des critiques que l’ancien député de Maintirano considère comme « des pratiques visant à traiter les citoyens des cinq Provinces comme des voleurs et des fraudeurs ». Selon ses dires, « Hery Rajaonarimampianina a été battu à Antananarivo, ce sont les gens des régions et des cinq autres Provinces qui ont voté massivement pour lui et qui ont favorisé sa victoire, donc, traiter ce candidat de fraudeur c’est considérer les Tanindrana de voleurs ». « Une attitude typique à l’ancien président, Marc Ravalomanana », estime Voninahitsy Jean Eugène qui a rappelé au passage que « les gens des régions ont été victimes d’arrestations arbitraires et d’intimidations de tout genre durant son régime ».

Déstabilisation. A travers cette déclaration, l’on constate que la bataille à propos des soupçons de fraudes électorales risque de tourner en une guerre tribale. Une idée qui a d’ailleurs été véhiculée depuis longtemps par certains politiciens mais qui a toujours été rejetée par le peuple malgache conscient de l’importance du « Fihavanana ». Cependant, le président des AS a reconnu qu’il y a réellement eu des fraudes lors du scrutin du 20 décembre dernier mais les responsabilités ont été partagées. C’est pourquoi cette entité politique a déposé des requêtes relatives aux élections législatives auprès de la Cour Electorale Spéciale. Au cours de cette conférence de presse, Voninahitsy Jean Eugène a exhorté les deux candidats à respecter les voies légales et à faire confiance à la CES qui est la seule juridiction compétente pour trancher, mais surtout à laisser de côté les actes de déstabilisation. « Nous avions eu aussi des soupçons de fraudes lors du premier tour mais nous avions accepté la décision de la CES qui a rejeté toutes nos requêtes », a-t-il rappelé. Reste à savoir si la mouvance Ravalomanana acceptera d’écouter cette interpellation du numéro Un des AS. A noter que 11 sur les 50 candidats aux législatives présentés par les Autres sensibilités ont été élus.

Davis R

Share This Post