Réactions



Jacaranda

*Joaquim Chissano : « Le rapport de la CENI-T a été bien fait. Tout ce qu’il fallait faire a été fait, notamment la vérification… Il appartient maintenant à la CES de voir si ces résultats correspondent aux exigences légales. En tout cas, nous sommes satisfaits pour cette partie. Désormais, il faut donner à la CES la chance de travailler dans le calme. Je tiens à lancer un appel à l’endroit de tous les malgaches afin d’accepter le verdict des urnes. Pour ma part, j’ai eu l’occasion de discuter avec les deux candidats et j’ai pu constater qu’ils ont un bon état d’esprit. Dimanche dernier, il y a eu une réunion des organes ministériels de la SADC, à l’issue de laquelle les dirigeants de la SADC ont réaffirmé leur volonté de poursuivre la coopération avec Madagascar mais la décision dépend du nouveau gouvernement légal qui sera mis en place à l’issue du processus électoral ».

*Omer Beriziky : « Le gouvernement a le sentiment d’avoir accompli sa mission dans la mesure où une étape cruciale dans le processus de sortie de crise vient d’être franchie. Le gouvernement assumera cette mission jusqu’à la formation du nouveau gouvernement. Chaque candidat a le droit d’exprimer son insatisfaction mais ceci devrait rester uniquement dans le cadre de la voie légale et tout le monde devrait faire confiance à la CES pour ne pas décevoir l’espoir du peuple malgache. En tout cas, le gouvernement va œuvrer pour entretenir cet espoir ».

*Dolin Rasolosoa : « Je lance un appel au calme à l’endroit de tous les malgaches. Désormais, il convient d’attendre le verdict de la CES. J’espère que le nouveau président va enfin songer aux intérêts et au développement du peuple malgache. Je lance un appel au nouveau président afin qu’il soit ouvert à toutes les tendances politiques, et ce, en vue d’entretenir l’unité nationale ».

*Gal Sylvain Rabotoarison : « Le processus s’est déroulé dans le calme et sans incident. Il n’y a eu ni vainqueur ni vaincu, d’ailleurs, on peut songer à travailler ensemble et mettre en place un gouvernement d’union nationale ».

*Leonidas Tezapsidis : « Félicitation à la CENI-T pour les travaux réalisés et au peuple malgache qui a pu s’exprimer démocratiquement. Pour moi, la victoire est attribuée au peuple malgache, il n’y a eu ni gagnant ni perdant. L’Union Européenne accompagne politiquement et financièrement le processus et dès qu’il y aura un gouvernement démocratiquement élu, les coopérations avec le peuple malgache et les autorités centrales se rétabliront automatiquement. Cependant, il faut attendre la fin du processus ».

* François Rakotozafy : « Il n’y a aucune pression. Nous jugeons dans le respect des droits et de la légalité. A partir de demain (lire ce jour), on va se pencher sur les résultats provisoires de la CENI-T. Pour le moment, je  ne pouvais pas vous donner des chiffres exacts sur le nombre de requêtes déposées à la CES ».      

Pierrot Rajaonarivelo : « C’est la CES qui est habilitée à juger les contentieux électoraux. L’on attend sa décision. Jusqu’à ce jour, le processus électoral s’est déroulé dans la sérénité. Je crois qu’il n’y aurait pas de crise postélectoral ».

Davis R / Dominique R.

Share This Post