Chef de délégation : Marc Ravalomanana explique



Jacaranda

« La lutte ne prendra fin qu’à mon retour au pays ». C’est ce qu’a déclaré samedi dernier l’ancien président, Marc Ravalomanana devant ses partisans venus nombreux au Magro Behoririka. En effet, lors de son intervention par téléphone depuis l’Afrique du Sud, « Dada » a appelé ses partisans à poursuivre la lutte et à défendre jusqu’au bout le choix du peuple. Selon ses dires, « l’élection du 20 décembre dernier ne s’est pas déroulée convenablement car il y a eu des fraudes ». L’exilé d’Afrique du Sud a aussi profité de cette intervention au Magro pour rapporter que dernièrement, il a interpellé le médiateur en chef de la SADC, Joaquim Chissano à propos des imperfections et des anomalies constatées lors de ce scrutin. Selon ses dires, ce dernier aurait reconnu l’existence d’anomalies. Marc Ravalomanana a également expliqué à ses partisans sa décision de nommer le ministre de l’Agriculture, Roland Ravatomanga comme nouveau Chef de délégation de sa mouvance. D’après ses explications, cette décision a été prise suite à l’interpellation du médiateur en chef, Joaquim Chissano. Ce dernier aurait proposé que Mamy Rakotoarivelo ne puisse pas être à la fois Chef d’Institution et Chef de file de sa mouvance. Aussi, l’ancien président a-t-il tenu à expliquer que contrairement aux rumeurs, sa relation avec le président du Congrès de la Transition est au beau fixe. Toutefois, Marc Ravalomanana a appelé ses partisans à travailler ensemble et à soutenir les députés élus au nom de la mouvance.

Davis R

Share This Post