« Zanak’i Dada » : Vers le « remake » de 2002



Jacaranda
 Malgré la pluie, les « Zanak’i Dada » étaient venus nombreux au Magro samedi dernier. (Photo : Kelly)
Malgré la pluie, les « Zanak’i Dada » étaient venus nombreux au Magro samedi dernier. (Photo : Kelly)

Au cours de son intervention au Magro Behoririka, Roland Ravatomanga a confirmé la détermination des partisans de l’ancien président, Marc Ravalomanana à aller jusqu’au bout de leur revendication.

Pour la première fois depuis sa nomination à la tête de la mouvance Ravalomanana, Roland Ravatomanga a dirigé samedi dernier la rencontre des « Zanak’i Dada » organisée dans l’enceinte du Magro Behoririka. Une occasion pour lui de confirmer la détermination de cette entité politique à aller jusqu’au bout de sa revendication. En effet, les « Zanak’i Dada » convaincus que le scrutin qui a eu lieu le 20 décembre dernier a été entaché de fraudes massives, n’entendent pas se laisser faire. Plusieurs démarches sont envisagées. Mis à part les centaines de requêtes qui ont déjà été déposées auprès de la Cour Electorale Spéciale, ladite mouvance a aussi adressé des lettres d’interpellation à l’endroit des différentes instances internationales, afin d’attirer leur intention sur le fait que « l’élection qui s’est tenue à Madagascar n’était ni juste, ni transparente ». Cependant, pour l’heure, il n’est pas encore question de procéder à une descente dans la rue. « Nous ne souhaitons pas la guerre », a soutenu Roland Ravatomanga qui a également encouragé les pro-Ravalo venus nombreux au Magro Behoririka à opter pour une manifestation pacifique.

Descente dans la rue. Pourtant, durant son intervention, le ministre de l’Agriculture, tout en incitant les partisans de l’ancien président à amener des banderoles au Magro dès aujourd’hui, a aussi fait savoir que la mouvance Ravalomanana est prête à aller jusqu’au bout de sa revendication. « Nous avons beaucoup de partisans, nous avons également la force nécessaire, tant que la vérité sur les fraudes qui ont été commises lors de ce scrutin ne soit pas apportée, nous ne reculerons pas », a-t-il soutenu. Et lui de laisser entendre au passage que « les Zanak’i Dada disposent la force et peut mobiliser des partisans suffisants pour rééditer le mouvement de 2002 ». Une déclaration qui reflète que les pro-Ravalo n’écartent pas une éventuelle descente dans la rue et un « remake  de 2002 » si toutefois, les résultats publiés par la Cour Electorale Spéciale ne sera pas conformes à leur attente. Faut-il rappeler que d’après les résultats collectés au niveau du Quartier Général du candidat, Jean Louis Robinson, celui-ci est sorti vainqueur du second tour avec 54,01%.

Avertissement. Par ailleurs, au cours de son intervention au Magro, Roland Ravatomanga a lancé une véritable mise en garde contre la CES. « Vous ne devriez sortir que la vérité, ne songez surtout pas à amadouer le peuple. Cette déclaration n’est pas une intimidation mais plutôt un avertissement pour que vous ne regrettiez pas votre décision puisque la mouvance Ravalomanana n’acceptera jamais. Ne nous poussez pas à bout pour basculer vers l’irrégularité ». Il convient de noter que les partisans de l’ancien président, Marc Ravalomanana dans les régions soutiennent aussi ce mouvement de contestation qui commence à se radicaliser. En outre, d’après les explications du ministre de l’Agriculture, le Docteur Jean Louis Robinson et le parti Avana sont également déterminés à aller jusqu’au bout de leurs revendications. A suivre.

Davis R

Share This Post