Jean Louis Robinson : Prêt à sacrifier sa vie

Jacaranda
Le candidat Jean Louis Robinson garde sa confiance en attendant le verdict de la CES.
Le candidat Jean Louis Robinson garde sa confiance en attendant le verdict de la CES.

Le candidat soutenu par la Mouvance Ravalomanana n’est pas prêt à céder face aux rumeurs qui visent à affaiblir sa position.

Le candidat Jean Louis Robinson n’est pas battu. C’est lui en personne qui l’a martelé hier à son domicile à Ambohimiandra devant quelques journalistes nationaux et étrangers. « Je suis prêt à sacrifier ma vie pour le bien de mon pays et de son peuple. Et ce pour que les Malgaches puissent vivre dans une Nation prospère. », a-t-il déclaré. Avant d’enfoncer le clou : « Je suis également prêt à me battre jusqu’au bout contre toute forme d’injustice. Je n’ai pas fait des démagogies durant mes campagnes. Je suis prêt à réaliser tout ce que j’ai promis au peuple malgache. » Interrogé sur les éventuelles décisions de la CES sur les résultats du second tour de la présidentielle du 20 décembre, le candidat présenté par le parti « Avana » de répondre avec sérénité : « J’ai confiance en cette Cour et en la sagesse des juges malgaches. »

Démenti. La rencontre avec la presse d’hier a permis au candidat Jean Louis Robinson de mettre les points sur les « i » : « J’ai gagné. Je crois en cette victoire. J’en profite pour démentir les affirmations non fondées selon lesquelles j’ai déjà reconnu ma défaite en félicitant le candidat vainqueur. » Le Dr Jean Louis Robinson d’ajouter en confirmant : « Nous avons les preuves de cette victoire. Preuves que nous avons déjà envoyées à la CES et aux Chancelleries étrangères à Madagascar. Donc, je réitère que c’est moi qui ai légitimement gagné la victoire à l’issue du scrutin de 20 décembre. » Le candidat Jean Louis Robinson a lancé hier à ses partisans un appel au calme, à ne pas croire aux rumeurs véhiculées par ici par là. D’après nos sources, le candidat soutenu par la Mouvance Ravalomanana descendra au Magro Behoririka dans les prochains jours. A rappeler que l’ancien président Marc Ravalomanana a rencontré la Troïka à Windhoek (Namibie). Une occasion pour lui de présenter les preuves des fraudes perpétrées par le camp adverse. On attend les échos de cette rencontre qui a vu la présence de Roland Ravatomanga, chef de délégation de la Mouvance Ravalomanana.

Recueillis par RAJAOFERA Eugène

Share This Post