2e tour : Quid des 4 millions de bulletin non utilisés ?



Jacaranda

Le camp du candidat Jean Louis Robinson multiplie les pressions à l’approche de l’échéance prévue pour la proclamation par la CES des résultats officiels du second tour de la présidentielle du 20 décembre. En effet, après avoir réclamé la confrontation des procès-verbaux et le recomptage des voix réellement obtenues par les candidats, les partisans du candidat du parti « Avana » demande actuellement des éclaircissements sur le sort de 4 millions de bulletins uniques non utilisés lors du scrutin de 20 décembre dernier. « 8.300.000 de bulletins uniques ont été imprimés en Afrique du Sud pour le second tour. Or, 50% seulement des électeurs se sont rendus aux urnes. Il a y eu donc 4.000.000 de bulletins non utilisés. Où sont-ils passés ces bulletins non utilisés ? », interpellent-ils. Avant d’enfoncer le clou : « Répondre à cette question constitue le seul moyen pour la CENI-T de prouver qu’il n’y a pas eu d’urnes bourrées de bulletins ou des bulletins uniques distribués et utilisés avant le scrutin. »

Transparence. Le camp du candidat Jean Louis Robinson estime que l’utilisation des bulletins uniques avant le scrutin se trouve être un moyen des fraudes efficace en Afrique. « A Madagascar, la manipulation des bulletins uniques avant le scrutin n’a pas été constatée uniquement lors du second tour de la Présidentielle. On a également découvert cette manipulation lors des Législatives. », révèlent les partisans du candidat du parti « Avana ». En fait, le candidat Jean Louis Robinson ne demande que la transparence sur toutes les opérations électorales. Il persiste sur sa victoire en attendant les résultats crédibles de la récente élection présidentielle.

Recueillis par RAJAOFERA Eugène

Share This Post