Atallah Béatrice : « En cas des élections partielles nous comptons sur le PACEM »



Jacaranda

7 heures de temps d’affilée  (de 10 h à 17 h), telle a été la durée de la publication des résultats provisoires des législatives du 20 décembre dernier. En marge de la cérémonie, le président de la CENI-T, Atallah Béatrice a déclaré que « s’il y avait des élections partielles, nous compterions sur le PACEM ». Pour en revenir à la publication des résultats, Atallah Béatrice a spécifié qu’il y avait eu 2 054 dossiers de candidature reçus  pour 151 sièges à pourvoir.

Validation. Lors de son allocution elle n’a pas manqué aussi de parler des opérations de collecte,  de contrôle, de saisie et de validation des suffrages respectifs des 2 054 dossiers. Une fois saisies, les données ont été communiquées pour un contrôle de conformité au Centre National du Traitement des Données Informatiques (CNTDI). Elles ont ensuite été validées par les commissaires nationaux, puis enregistrées, partagées avec les CED et mises en ligne sur le site internet de la CENI-T.

Rapport d’activité. Elle a tenu également à signaler que « la CENI-T va s’atteler à la rédaction de son rapport d’activité au cours des 22 mois passés. Nous entamerons cet exercice tout en sachant que l’article 10.a de la Feuille de route assigne expressément à la CENI-T la mission d’organiser trois types d’élections, la présidentielle, les législatives et les municipales ». Sur ces dernières élections, le président de la CENI-T  de remettre cette décision entre les mains de celui qui va être élu président de la République. Etant donné, a-t-elle mentionné, que le président de la République met fin au mandat général de la CENI-T, de ses démembrements, par décret pris en conseil des ministres.

Dominique R.

Share This Post