Législatives : 53 candidats du MAPAR, 40 indépendants et 30 pro-Ravalomanana à Tsimbazaza



Jacaranda

Tous les sièges au niveau des 6 arrondissements d’Antananarivo ont été raflés par le MAPAR et la mouvance Ravalo tandis que les candidats indépendants ont brillé dans les régions.

La cérémonie de proclamation des résultats provisoires des élections législatives qui s’est déroulée hier, au siège de la Commission électorale Nationale Indépendante de la Transition à Alarobia, a duré plus de sept heures. En effet, comme prévu, l’équipe de la CENI-T dirigée par Atallah Béatrice a publié les résultats obtenus par tous les candidats au niveau de chaque district. Des résultats reflétant la suprématie de la Plate-forme « Miaraka Amin’i Président Andry Rajoelina » (MAPAR), des candidats indépendants et ceux issus de la mouvance Ravalomanana. En effet, sur les 151 sièges disponibles à Tsimbazaza, le MAPAR  a obtenu 53 places. A la deuxième position se trouvent les candidats indépendants avec 40 places, et les représentants de la mouvance Ravalomanana complètent le podium avec 30 places. A travers ces chiffres, l’on peut conclure que la position des candidats indépendants sera déterminante sur le rapport des forces qui s’installera à Tsimbazaza. En marge de la cérémonie d’hier, le leader du MAPAR, Maharante Jean de Dieu a déjà déclaré qu’avec ces résultats, la nomination du Premier ministre revient à cette Plate-forme. En tout cas, tous les sièges au niveau des 6 arrondissements d’Antananarivo ont été raflés par le MAPAR et la mouvance Ravalo tandis que les candidats indépendants ont brillé dans les régions.

53 bureaux de vote. Dans les résultats publiés hier, la CENI-T n’a pas pris en compte les résultats émanant de 53 bureaux de vote. Pour cause, la commission a constaté que les décomptes des voix effectués par les membres de certains bureaux de vote et des scrutateurs n’a pas permis de compter avec exactitude les suffrages recueillis par chaque candidat. Et ce, dans la mesure où la somme des suffrages exprimés dépasse largement le nombre d’électeurs inscrits. Ce cas de figure a été observé dans 40 bureaux de vote situant entre autres, à Ambanja, Ambilobe, Farafangana, Ikongo, Mananjary, Ambato-Boéni, Bekily, Betroka et Toliara II. En outre, au niveau de 13 bureaux de vote, les agents électoraux n’ont pas transmis les résultats, soit  faute d’inattention des membres du bureau de vote, soit suite à l’attaque des « Dahalo » le jour du scrutin. L’on a remarqué que des mesures de sécurité particulières ont été prises hier du côté d’Alarobia. Plusieurs éléments des Forces de l’ordre ont été mobilisés sur place. Des mesures qui ont certainement été prises à cause des menaces de troubles qui ont circulé ces derniers temps.

Davis R

Share This Post