Répressions sanglantes à Mahajanga : Jean Louis Robinson condamne



Jacaranda

A travers un communiqué qu’il a signé hier, le candidat Jean Louis Robinson condamne « avec la plus grande véhémence » les répressions violentes des manifestations d’étudiants au Campus universitaire d’Ambondrona. Il condamne la justification de l’utilisation d’armes à feu avec des tirs à balles réelles donnée par le Chef d’Etat-Major Mixte Opérationnel National, invoquant l’épuisement du stock des bombes lacrymogènes. « Le recours aux balles réelles constitue un crime de sang », souligne Jean Louis Robinson qui alerte la Communauté internationale ainsi que l’opinion publique nationale sur leurs responsabilités face aux dérives irresponsables du « pouvoir de fait » et de ses organes. Le candidat Jean Louis Robinson réclame la suspension du Chef d’Etat-Major Mixte Opérationnel National en réitérant en même temps son attachement au retour à l’ordre constitutionnel et au respect des élections libres, légales et transparentes.

Recueillis par RAJAOFERA Eugène

Share This Post