Cellule de crise : Pour une confrontation générale des résultats



Jacaranda

La conférence de presse qui s’est tenue hier, aux 67Ha, a permis aux membres de la Cellule de crise interministérielle des agents de l’Etat d’exprimer leur inquiétude quant à l’évolution de la situation politique actuelle engendrée notamment par des contestations postélectorales. « Un affrontement risque d’être inévitable au cas où les résultats du second tour que la Cour Electorale Spéciale s’apprête de publier vendredi prochain ne seront pas satisfaisants aux yeux de la majeure partie des citoyens », a déclaré Rafamantanantsoa Razafimahazo, président national de ce groupement. Pour éviter le pire, les fonctionnaires issus de la Cellule de crise propose une confrontation générale des résultats de vote émanant des 20001 bureaux de vote. Un appel dans ce sens a ainsi été lancé à l’endroit des membres de la Cour Electorale Spéciale. « La CES devrait immédiatement prendre cette initiative au lieu d’attendre que la situation s’empire », a soutenu Rafamantanantsoa Razafimahazo. Concernant l’affrontement meurtrier avec les Forces de l’ordre qui a couté la vie à un étudiant à l’Université de Mahajanga, les membres de la Cellule de crise interministérielle des agents de l’Etat dénoncent le laxisme des autorités compétentes qui n’ont pas réagi aux revendications des étudiants pendant les trois mois de grève.

Davis R

Share This Post