Andry Rajoelina : 5 à 20 ans pouvoir !



Jacaranda
Andry Rajoelina a accompli un mandat de fait depuis son installation – avec tout le rituel d’une investiture - le 22 mars 2009.
Andry Rajoelina a accompli un mandat de fait depuis son installation – avec tout le rituel d’une investiture – le 22 mars 2009.

L’actuel Président de la Transition a dit et redit qu’il n’est pas du genre à s’accrocher au pouvoir.  Fustigeant même le réflexe des anciens dirigeants de vouloir perdurer à leurs postes qui est, à son avis, une des causes des différentes crises politiques.

Dans l’interview qu’Andry Rajoelina avait accordée au journal Le Monde au lendemain de la proclamation des résultats officiels du premier tour, la question suivante lui a été posée : « Allez-vous soutenir officiellement un candidat ? ». Sa réponse était la suivante :  « Je ne pouvais pas soutenir officiellement un candidat au premier tour car ma mouvance avait plusieurs candidats. Je voulais qu’il y ait une égalité de chances. Mais dans la coulisse, j’ai soutenu Hery Rajaonarimampianina. J’ai donné des consignes. Mes ministres l’ont soutenu. Pour le second tour, c’est désormais clair : Hery Rajaonarimampianina est le candidat de la mouvance Rajoelina, le candidat de la révolution ».

Recul. « Si votre candidat l’emporte, serez-vous son Premier ministre ? » A cette autre question, Andry Rajoelina de rétorquer que « cela dépendra de la situation politique. Si le nouveau Président peut sereinement gérer le pays avec un autre Premier ministre, je les laisserai faire. Mais si le pouvoir est mis en danger par une tentative de renversement par exemple, je serai toujours là aux côtés du peuple malgache ». Et ce, sans préciser comment. Ce qui a amené Le Monde à lui demander clairement « Quel rôle comptez-vous jouer après l’élection ? » Le futur ex-Président de la Transition de s’exprimer en ces termes : « Je laisserai celui qui sera élu diriger librement le pays. Je serai comme un sage. Je prendrai du recul. Je veux préparer l’avenir de Madagascar (…) »  Le journal français d’enchaîner : « Est-ce pour mieux revenir lors de l’élection présidentielle de 2018 ? » Andry Rajoelina de lâcher : « Oui, c’est ce que j’ai en tête. Je veux revenir en force tôt ou tard, pour le peuple malgache ».

Premier ministre. S’il répond à la sollicitation du MAPAR ou s’il manœuvre pour être Premier ministre, Andry Rajoelina sera comme tous les précédents dirigeants qu’il accuse de vouloir s’incruster au pouvoir. En effet, il a accompli de fait un mandat de 5 ans (2009 – 2014) alors que la Transition était prévue initialement pour durer 24 mois au maximum. S’il devient Premier ministre pendant le quinquennat du Président Hery Rajaonarimampianina, il sera resté 10 ans au sommet de l’Exécutif. Il pourrait même y demeurer 15 ans s’il venait à être élu en 2018 au poste de Président de la République dont « le mandat de 5 ans est renouvelable une seule fois », selon l’article 45 de la Constitution de la République. En somme, il n’est pas exclu – compte tenu d’ailleurs de son jeune âge – qu’il puisse perdurer 20 ans au pouvoir. Il a d’ailleurs fait savoir dans la même interview vouloir « établir un programme de développement du pays à 5, 10, 15 et 20 ans ».

R. O

Share This Post