Vol de munitions à la BANI : Un ex-ministre et un ancien CEMGAM auditionnés ?

Jacaranda

Jusqu’ici, une vingtaine de militaires soupçonnés d’être impliqués dans l’affaire de vol de munitions à la Base Aéronavale d’Ivato  (BANI) a été convoquée à la Brigade des Recherches à Fiadanana. De sources proches de l’enquête, « pour le moment, les enquêteurs cherchent uniquement à déterminer qui y sont réellement impliqués et quelles ont été les responsabilités de chacun ». Certains militaires de la BANI ont donc été convoqués en tant que témoins. Par contre, à entendre nos sources, le Chef de Corps de la BANI a été auditionné en tant que plaignant. Cependant, d’autres sources proches des Forces armées ont laissé entendre que d’autres éléments externes ont également été auditionnés puisque les enquêteurs estiment que cette affaire est liée aux rumeurs sur la préparation d’un éventuel coup d’Etat militaire qui ont circulé depuis quelques temps. Parmi ces éléments qui ont été convoqués à Fiadanana figureraient entre autres un Officier Général qui a déjà occupé le poste de ministre des Forces armées, un ex-Chef d’Etat-Major Général de l’Armée Malagasy (CEMGAM), ainsi que deux Colonels. Pour l’heure, l’on ne sait pas s’ils ont été dénoncés par les militaires en poste à la BANI. En tout cas, une source proche de l’enquête a démenti cette information en affirmant que ces Officiers supérieurs n’ont pas été auditionnés. Une information confirmée par le Commandant de l’Emmoreg, le Colonel Rakotomahanina Florens qui estime que cette affaire n’a rien à voir avec la situation politique actuelle. « Ces munitions ont certainement été volées pour être revendues au marché noir », estime-t-il. Nous allons tenter de trouver des éléments d’éclaircissement sur cette affaire dans nos prochaines éditions.

Davis R

Telma Fibre Vibe

Share This Post