Réunion à Ankorondrano : La SADC mobilise la communauté internationale



Jacaranda
Des membres de la communauté internationale présents hier au siège de la SADC à Ankorondrano.
Des membres de la communauté internationale présents hier au siège de la SADC à Ankorondrano.

Le représentant de la SADC à Madagascar a convoqué hier à Ankorondrano une importante réunion des partenaires techniques et financiers internationaux de Madagascar. La réunion s’est tenue à l’abri des journalistes, mais force est de constater que les membres de la communauté internationale étaient au grand complet. D’après un diplomate qui était présent au rendez-vous, il n’était plus question de la reconnaissance ou non par la communauté internationale du nouveau président élu de Madagascar. « C’est déjà acquis. Le nouveau président de la République est déjà reconnu par les partenaires techniques et financiers internationaux de la Grande Ile », explique notre interlocuteur. Avant de préciser que la réunion a notamment permis à la SADC de mobiliser les membres de la communauté internationale sur les deux prochains importants événements dont la passation des pouvoirs (demain au Palais d’Etat d’Iavoloha) entre le président de la Transition et le nouveau président, et l’investiture de ce dernier prévu samedi prochain au stade de Mahamasina.

Ravalomanana isolé ? Avec l’allure où vont les choses, tout lobbying international de l’ancien président Marc Ravalomanana, visant à torpiller la reconnaissance internationale du nouveau président Hery Rajaonarimampianina est voué à l’échec. L’exilé d’Afrique du Sud semble être isolé. Ses partisans à Madagascar semblent ne pas être en mesure de mener des actions « sérieuses » pour saper l’élection du candidat du HVM (Hery Vaovao ho an’i Madagasikara). Actuellement, l’appel lancé par la Communauté internationale sur la nécessité de mise en place d’un gouvernement d’ouverture ou d’union nationale reste la seule chance pour les partisans de l’ancien président afin de rattraper le train en marche. En tout cas, le nouveau président Hery Rajaonarimampianina n’a pas dit non à l’ouverture. D’après les consultations qui s’effectuent depuis quelques jours à Tsimbazaza elles vont dans ce sens. On devrait donc s’attendre à un gouvernement qui ne serait pas uniquement composé des « pro-Rajoelina » et des « pro-Hery ».

RAJAOFERA Eugène

Share This Post