Législatives Toamasina I : Vers la confirmation des sièges aux MAPAR et FIMAMI



Jacaranda

Pour un quotient électoral de 27 007, la victoire écrasante du candidat présenté par MAPAR (Miaraka Amin’ny Prezida Andry Rajoelina) n’a point accaparé les deux
sièges à pourvoir dans le district de Toamasina I. Les deux représentants de la capitale Betsimisaraka seraient attribués aux deux premiers de la liste des 25 candidats aux législatives du 20 décembre dernier. Les résultats provisoires promulgués au niveau de la CENI-T ont affiché 54 014 suffrages exprimés, 19 078 voix pour Ndahimananjara Johanita, et 8 567 voix au candidat du FIMAMI (Fikambanana Malagasy Mijoro) Benessy Harisson Sébastien. Les listes ayant les plus fortes moyennes recevront ainsi les deux sièges. Signalons que ce résultat a rajouté une dizaine d’électeurs inscrits, validé 11 voix parmi les blancs et nuls et a inscrit 21voix de plus aux suffrages exprimés par rapport aux résultats bruts au niveau du CED Toamasina I.

Miettes. Aucun des 25 candidats n’ont déposé à temps une requête auprès de la CES. Toutefois les langues se délient au lendemain de la proclamation des résultats provisoires. En effet, les résultats réalisés par l’ancienne ministre de la Santé au niveau des 196 bureaux de vote sur les 198 n’ont pas convaincu les tamataviens. Les autres candidats n’ont raflé que des miettes dans leur fief. Le candidat du FIMAMI, très connu et apprécié dans les actions sociales depuis cinq ans n’est en tête de la course que dans deux bureaux de vote à Anjoma et Tanambao Verrerie. Des bulletins pré-cochés avec l’octroi d’une certaine somme sont aussi révélés dans d’autres quartiers. Bref, les citadins du Grand port attendent ainsi avec patience la proclamation officielle des résultats. Néanmoins une grande partie de la population de la capitale du Betsimisaraka  concocterait une descente dans la rue si les nouveaux élus ne répondraient pas aux résultats attendus des électeurs. Il y a risque de trouble social si les calculs sur les attributions des deux sièges ne rimeraient pas aux attentes du public.
Jean-Claude STEVE

Share This Post