Nouvel archevêque pour Antsiranana : Botozaza à l’intronisation du Mgr Benjamin Ramaroson



Jacaranda
Le vice-Premier ministre Botozaza Pierrot est connu pour son esprit d’ouverture.
Le vice-Premier ministre Botozaza Pierrot est connu pour son esprit d’ouverture.

Le vice-Premier ministre Botozaza Pierrot assistera aujourd’hui à Antsiranana à l’intronisation du Mgr Benjamin Ramaroson.

Si le vice-Premier ministre Botozaza Pierrot était présent à Ambohidahy lors de la proclamation par la CES du résultat officiel de la présidentielle, il ne le sera pas aujourd’hui à Mahamasina à l’occasion de l’investiture du nouveau président Hery Rajaonarimampianina. La raison en est que ce membre du gouvernement a rejoint hier à 6 h du matin Antsiranana pour assister aujourd’hui à l’intronisation du nouvel archevêque du  diocèse, Mgr Benjamin Ramaroson. D’après ses proches collaborateurs, le vice-Premier ministre en charge de l’Economie et de l’Industrie est un ami de longue date du Mgr Benjamin Ramaroson et que son invitation à la cérémonie d’intronisation d’aujourd’hui date depuis un mois. D’ailleurs, précisent ses collaborateurs, Botozaza Pierrot est un fervent catholique et se met toujours aux côtés des catholiques pendant les  moments cruciaux de la vie de l’église catholique romaine à Madagascar.

Respect de la légalité. L’absence à Mahamasina du vice-Premier ministre Botozaza Pierrot ne signifie pas un boycott, expliquent les proches conseillers de ce membre du gouvernement. « Le vice-Premier ministre est connu pour son respect de la légalité. Il était présent à Ambohidahy lors de la proclamation par la Cour Electorale Spéciale du résultat officiel de la Présidentielle pour démontrer son respect envers les institutions légales de l’Etat. Nous précisons que Botozaza Pierrot  s’est rendu à Ambohidahy en tant que vice-Premier ministre», affirment ces derniers. A noter que le vice-Premier ministre Botozaza Pierrot ne s’est pas encore officiellement prononcé sur les dernières évolutions de la situation politique actuelle. Interpellé par les journalistes à Ambohidahy, il s’est contenté de répondre que le moment sera venu pour parler. Et d’après nos sources, Botozaza Pierrot, qui s’est toujours comporté en rassembleur et a prôné l’ouverture et le « Fihavanana malagasy » pendant les moments chauds de la crise de 2009, donnerait sa position officielle après l’investiture du nouveau président de la République.

RAJAOFERA Eugène

Share This Post