IVe République : Robinson reconnaît Rajaonarimampianina



Jacaranda
Le Dr Robinson Jean Louis recevant à son domicile le chef de l’opposition mauricienne Paul Bérenger.
Le Dr Robinson Jean Louis recevant à son domicile le chef de l’opposition mauricienne Paul Bérenger.

Le finaliste Robinson Jean Louis reconnaît Hery Rajaonarimampianina comme président de la Quatrième République.

En fait, il n’y a pas eu de surprise car avant la cérémonie d’investiture de Mahamasina, des proches du candidat malheureux Robinson Jean Louis ont préparé l’opinion sur la présence de ce dernier à  cet événement historique de la Quatrième République. C’était le cas samedi dernier. Robinson Jean Louis a assisté à l’investiture de son adversaire au second tour de la présidentielle. En marge de cette investiture, le candidat présenté par le parti « Avana » a annoncé sa reconnaissance du nouveau président de la République en précisant que le verdict de la CES ne peut plus être remis en cause. Mais, Robinson Jean Louis n’est pas la seule personnalité du camp d’en face d’avoir été présente à Mahamasina. On a également signalé la présence du nouveau chef de délégation de la Mouvance Ravalomanana, Roland Ravatomanga, son prédécesseur et président du Congrès de la transition Mamy Rakotoarivelo et le président du MFM Manandafy Rakotonirina. Bref, des présences dont la signification n’est plus à expliquer.

Chef de l’opposition ? Après Mahamasina, le Dr Robinson Jean Louis a reçu ce samedi à son domicile à Ambohimiandra le chef de l’opposition mauricienne, Paul Bérenger. Ce dernier a félicité le finaliste de l’élection présidentielle pour sa venue à Mahamasina. « Ce geste républicain donne une chance à la sortie de crise et range l’opposition malgache conduite par Robinson Jean Louis parmi ceux qui cherchent à faire valoir la démocratie. », affirme Paul Bérenger. Pour sa part, Robinson Jean Louis a proposé au chef de l’opposition mauricienne des thèmes communs de réflexion, d’échange de points de vue et de coopération que pourraient développer les deux parties dont la lutte contre les fraudes électorales, la liberté de la presse, la moralisation de la vie politique et le développement d’une coopération élargie entre les partis d’opposition de la zone de l’Océan indien et de la SADC en vue de promouvoir la démocratie. Bref, le candidat malheureux Robinson Jean Louis veut jouer le rôle du chef de l’opposition à Madagascar.

RAJAOFERA Eugène

Share This Post