Retour de Ravalo : Le « oui mais » de Voninahitsy Jean Eugène



Jacaranda

Le président des Autres sensibilités n’est pas contre le retour de « Dada » mais pose des conditions.

Le président national des Autres sensibilités, Voninahitsy Jean Eugène ne voit aucun inconvénient à la mise en place d’un gouvernement d’ouverture souhaitée par le nouveau président, Hery Rajaonarimampianina. « C’est un président qui a été élu à la suite d’une élection démocratique, donc, il est le seul à décider », estime l’ancien député de Maintirano. Et lui de rappeler au passage qu’ « en cette période où la crise n’est pas encore complètement résolue, une ouverture est  nécessaire. Par ailleurs, nous avons besoin d’instaurer un climat de paix et de réconciliation ». Cependant, pour ce qui est de la participation de la mouvance Ravalomanana au nouveau régime, cet ancien candidat à l’élection présidentielle pose un préalable. Selon ses dires, « cette entité politique devrait s’engager à ne pas constituer un blocage à la prise de décisions au niveau des Institutions et à ne pas former une opposition cherchant uniquement à déstabiliser le régime ». « Le peuple malgache a opté pour le changement, les pro-Ravalomanana devraient changer d’approche par rapport au comportement qu’elle a adopté durant la Transition », a soutenu Voninahitsy Jean Eugène qui n’a pas manqué de lancer un appel à l’endroit du président Hery Rajaonarimampianina afin d’exiger un engagement écrit dans ce sens de la part de la mouvance Ravalomanana. « Tous ceux qui souhaitent participer au pouvoir devraient faire preuve de bonne volonté pour concrétiser la relance économique », a-t-il soutenu.

Raiamandreny. En ce qui concerne le retour annoncé de l’ancien président, Marc Ravalomanana, Voninahitsy Jean Eugène dit oui mais pose également une condition. « Il doit s’engager à rester sage, à respecter son statut de Raiamandreny et à ne pas provoquer des troubles », a-t-il martelé. En effet, l’ancien membre du Congrès de la Transition accepte le retour au pays de l’exilé d’Afrique du Sud. Cependant, il est contre son retour au pouvoir. Dans ce sens, Voninahitsy propose que Marc Ravalomanana signe un engagement avec le pouvoir avant de rentrer.

Davis R

Share This Post