Forces armées : Le Gal Rakotoarimasy part à la retraite demain

Jacaranda

Cet Officier Général qui occupe ce poste depuis mars 2011 devrait y rester jusqu’à la formation du nouveau gouvernement.

De sources bien informées, l’actuel ministre des Forces armées, le Général Rakotoarimasy André Lucien devrait normalement partir à la retraite à partir de demain 12 février. Pourtant, jusqu’ici, l’Officier Général n’a pas démissionné de son poste. En effet, logiquement, le Gal Rakotoarimasy qui occupe ce poste depuis mars 2011 devrait y rester jusqu’à la formation du nouveau gouvernement. Pourtant, avec les tractations et les surenchères politiques en cours à propos de la nomination du Premier ministre, la formation du prochain gouvernement reste encore incertaine. De plus, l’on constate actuellement que le nouveau régime ne se presse apparemment pas d’apporter un changement au niveau du haut Commandement militaire. Pourtant, bon nombre d’observateurs estiment que la nomination de nouveaux Chefs militaires devrait être une priorité pour tout nouveau régime démocratique afin de mieux maitriser l’Armée. L’on sait que plusieurs mutineries ont été déjouées durant la Transition. La question est de savoir si le « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » ne dispose pas d’Officiers supérieurs capables d’assurer le Commandement militaire. Nul n’ignore en effet que depuis quelques temps, l’autorité des Chefs militaires semble être remise en cause au niveau des casernes. Il convient de noter que le poste de ministre des Forces Armées est réservé uniquement aux Officiers toujours en exercice.

CMDN. La situation du Comité Militaire pour la Défense Nationale (CMDN) reste aussi incertaine. Si l’on se réfère à la Constitution de la IVe République, cette Institution sera remplacée par un Haut Conseil de la Défense Nationale (HCDN). Pourtant, en marge de la cérémonie de proclamation des résultats des élections législatives par la Cour Electorale Spéciale, le président du CMDN, le Général Ranto Rabarisoa a annoncé que le CMDN devrait poursuivre sa mission car aucun texte ne prévoit sa dissolution. A noter pourtant que parmi les 13 membres de cette Institution militaire, nombreux sont ceux qui sont déjà à la retraite. Pour ne citer que son président, le Gal Ranto Rabarisoa et les Colonels Ralamboson et Raoilijaona François d’Assise. En tout cas, avec la mise en place du nouveau régime, une grande réforme est nécessaire au niveau de la Hiérarchie militaire.

Davis R

Share This Post