Etats-Unis : Pour un gouvernement inclusif reflétant la réconciliation nationale



Jacaranda

Linda Thomas-Greenfield a fait savoir qu’actuellement, les autorités américaines sont en train de travailler pour rallonger l’AGOA au-delà de 2015.

Une visioconférence a été organisée hier au Centre de presse malgache à Antsakaviro. En effet, depuis son bureau à Washington, la Secrétaire d’Etat américaine adjointe pour les affaires africaines, Linda Thomas-Greenfield a fait le tour d’horizon de la politique américaine en Afrique sub-saharienne. Pendant environ une heure, ce haut-responsable américain a répondu aux questions des journalistes venant de tous les pays de l’Afrique subsaharienne, ou enfin presque, à propos des actualités du moment dans le Continent noir. Dans une brève intervention au tout début de la conférence, le Secrétaire d’Etat américain, John Kerry a touché mot des intérêts des Etats-Unis au Sud-Soudan.

Exemple de démocratie. En tout cas, la Grande Ile n’a pas été exclue. En réponse aux questions déposées par les journalistes malgaches et même si certaines questions ont été omises, la Secrétaire d’Etat adjointe a notamment annoncé que « Madagascar constitue un exemple de démocratie après avoir réussi à organiser des élections transparentes, équitables et libres ». Linda Thomas-Greenfield a toutefois déclaré que « la démocratie est un processus mais ce n’est pas un état final, donc, il convient de poursuivre les efforts allant dans ce sens. Nous ne pouvions pas soutenir un gouvernement qui a été mis en place par des militaires ayant chassé du pouvoir un gouvernement élu démocratiquement, c’est une politique que les Etats-Unis appliquent partout dans le monde ».

AGOA. Dans la foulée, la Secrétaire d’Etat adjointe aux Affaires africaines a réitéré qu’elle se réjouit de pouvoir s’engager de nouveau avec le nouveau régime. Elle, c’est Linda Thomas-Greenfield qui n’a pas manqué d’encourager le président Hery Rajaonarimampianina à former un gouvernement inclusif reflétant la réconciliation nationale. Les questions relatives à l’AGOA ont également été évoquées à l’occasion, non pas pour le cas particulier de Madagascar, mais dans l’ensemble des pays bénéficiaires. Une occasion d’apprendre qu’actuellement, les autorités américaines sont en train de travailler pour rallonger l’AGOA au-delà de 2015. Mis à part ces questions politiques, le Sommet USA – Afrique prévu se tenir au mois d’août, la concurrence par rapport aux investissements chinois en Afrique, ainsi que les droits des homosexuels ont également été évoqués au cours de cette intervention.

Davis R

Share This Post