José Randrianary : Pour la concertation de Rajaonarimampianina et de Robinson

José Randrianary, vice-président de l’Alliance pour la Restauration de la Démocratie.

José Randrianary, vice-président de l’Alliance pour la Restauration de la Démocratie.

Le président national du parti Fanorolahy et non moins vice-président de l’«Alliance pour la Restauration de la Démocratie » (ARD), José Randrianary, estime que Hery Rajaonarimampianina et Jean Louis Robinson devraient se concerter. Etant donné que celui qui a accédé à la Magistrature suprême ayant été crédité de 53% et le candidat de Avana a obtenu 47%, lors du scrutin présidentiel. Selon le vice-président de l’ARD, il est difficile de décortiquer les voix obtenues par Jean Louis Robinson lors du second tour de la présidentielle. « Quelle a été la part de la mouvance Ravalomanana, celle du parti Vert et de Hiaraka Isika sur les voix obtenues par le candidat de Avana », a-t-il signalé. Même topo pour le candidat de « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » (HVM).

Proposer. A l’instar des groupements et formations politiques, l’ARD a aussi son mot à dire sur celui qui va siéger à Mahazoarivo.  Cette formation va ainsi proposer un nom au poste de Premier ministre au chef de l’Etat qui, à son tour, va le transmettre à l’Assemblée nationale. Une idée comme une autre. Décidément, beaucoup de gens aspirent à être le locataire de Mahazoarivo. Dans tous les cas, d’après le président de la République, le nom du Premier ministre sera connu la semaine prochaine. C’est ce qu’il a déclaré, lors de sa récente visite dans l’île aux Parfums.

Dominique R.

Commentaires

commentaires

Share this post: