Groupe de réflexion : Administrateurs civils pour l’Intérieur, FOP et Décentralisation



Jacaranda

Le grand chantier qui attend les nouveaux dirigeants de la Quatrième République, est le redressement  du pays, après la longue crise. Ceci nécessite la participation de toutes les forces vives de la Nation. Pour le groupe de réflexion sur la bonne gouvernance, « il n’est plus le temps de l’« essai » ou du test, il faut adopter le principe l’homme qu’il faut à la place qu’il faut ou en anglais the right man at the right place ». D’ailleurs, la communauté internationale, les bailleurs de fonds, les sociétés civiles ont déjà recommandé la formation d’un gouvernement de techniciens.

Spécialistes. Toujours d’après ce groupe de réflexion, il est opportun de valoriser les cadres formés au sein de l’administration publique, afin d’éviter les erreurs qui ont été commises, lors de la transition. Notamment un magistrat à la tête du ministère de l’Intérieur, un politicien qui a dirigé la Fonction Publique. Le groupe de réflexion estime ainsi que ces deux ministères avec celui de la Décentralisation doivent revenir inévitablement au corps des administrateurs civils. Auparavant, ce corps a été connu seulement dans l’administration territoriale, mais actuellement notre pays a la chance d’avoir des administrateurs spécialistes en fonction publique. Par ailleurs dans le cadre de l’Etat de droit, cité souvent par le nouveau président de la République, les administrateurs civils issus du ministère de l’Intérieur sont incontournables pour maintenir l’ordre public sur toute l’étendue du territoire. Pour ce qui est de la relance économique, il est grand temps de mettre en place la décentralisation effective, qui nécessite également la consultation de ce corps.

Dominique R.

Share This Post